RugbyRugby : Equipe de France

Annick Hayraud : « Gagner en Irlande et en Italie »

L’équipe de France a battu l’Écosse, samedi soir (41-10), en marquant sept essais, dont un triplé de la centre Gabrielle Vernier. La sélectionneuse des Bleue, Annick Hayraud, est revenue sur cette rencontre, tout en rappelant les objectifs de l’équipe de France à deux journées de la fin du tournoi.

Les françaises ont réalisé un match plein face à l’Ecosse. Êtes-vous satisfaite du résultat ?

Oui, complètement. On décroche le bonus et on arrive à mettre quarante points, c’est positif. Après, sur le contenu de la rencontre, on a encore beaucoup de choses à retravailler.

Qu’allez-vous devoir ajuster avant la rencontre face à l’Irlande dans quinze jours ?

Je pense qu’il faut qu’on travaille notamment la défense, qui était un point fort jusqu’à maintenant. Samedi soir, on a pris deux essais, donc c’est quelque chose à revoir. Au niveau des plaquages, on a subi, aussi. Et on en a raté quelques-uns.

Vous avez réalisé cinq changements dans le XV de départ, notamment à l’ouverture, avec la présence de la jeune Emma Coudert au coup d’envoi. Qu’attendiez-vous de ces joueuses là ?

Emma est une jeune joueuse, que l’on a sous contrat. On avait préféré qu’elle aille faire du développement. Là, on l’a récupérée, ce qui nous paraissait logique. C’était sa première titularisation lors de ce tournoi des six nations. Une chose pas évidente à gérer pour une jeune joueuse comme elle, qui doit encore apprendre. Je voulais la voir à l’ouvrage, face à un adversaire comme l’Ecosse, afin d’analyser ses capacités à se mettre en action.

Que pensez-vous du début de saison votre équipe ?

Satisfaisant. Dans la mesure où l’on attaque bien face au Pays de Galles. Mais on a chuté face à l’Angleterre. Notamment dans notre attitude. Sur le jeu qu’on a proposé ce jour-là, qui ne ressemble pas du tout à notre état d’esprit. On a failli. On voulait donc se rattraper et on a réussi à le faire contre l’Écosse par intermittence.

Quels sont les objectifs pour la fin de ce tournoi ?

Il faut aller gagner en Irlande et en Italie. Ce ne sera pas une chose évidente. Les Irlandaises auront à cœur de nous recevoir de la meilleure des façons. À nous d’être vigilantes par rapport à ça. Car le passé nous a souvent montré que l’on pouvait faire des faux-pas dans le tournoi. C’est à nous de préparer ce match du mieux possible.

Photo à la Une : (@Icon Sport)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer