FootballFootball : Division 1

D1F : Rachel Saidi et Christophe Douchez, le nouveau duo du LOSC

Onzième du championnat, le LOSC a décidé de repartir sur de nouvelles bases. Exit Dominique Carlier, place au duo Rachel Saidi-Christophe Douchez. Les deux proches du club ont été officiellement présentés ce mercredi.

La finale de la Coupe de France, face à l’OL le 8 mai prochain, n’aura pas suffit à convaincre les dirigeants du LOSC. Si le parcours en Coupe est honorable, celui en championnat est bien plus chaotique. Deux victoires seulement, et 5 nuls, pour pointer à la 11ème place, à 5 points de Metz, premier non-relégable. « Au regard de la situation sportive du LOSC, avec la direction technique de l’association, nous avons pris la décision de nous séparer de Dominique Carlier », a déclaré Patrick Robert, président de l’association. 

Pour succéder à Dominique Carlier, le président et son équipe ont opté pour un duo d’entraineur bien connu du club nordiste. Rachel Saidi, ancienne milieu de terrain, arrête sa carrière pro pour encadrer l’équipe à plein temps. L’ancien adjoint, Christophe Douchez, obtient une promotion et sera co-entraineur. « Ce binôme travaille étroitement ensemble pour rechercher une efficacité maximale a indiqué Patrick Robert. J’ai confiance en eux, ils viennent de se qualifier avec brio pour la finale de la Coupe de France. J’espère qu’on pourra aller la jouer le 8 mai l’esprit léger avec le maintien assuré. »

Les deux nouveaux entraineurs sont présents depuis le début de la saison. Ils connaissent donc bien le groupe et les attentes de leur président. Le maintien est forcément le mot d’ordre. « La finalité, c’est le maintien, peu importe que je le vive comme joueuse ou entraîneure » a martelé Rachel Saidi. Christophe Douchez se projette déjà sur le match contre Guingamp. « Un premier match important nous attend samedi. On sait qu’on doit absolument le gagner pour ensuite préparer le suivant contre Metz. »

Photo à la Une : (@LOSC/Rachel Saidi et Christophe Douchez)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer