TennisTennis : WTA

Bianca Andreescu, une wildcard en or

Mercredi soir ont eu lieu les deux premiers quarts de finale de la trente et unième édition du prestigieux tournoi Californien. Andreescu a crée la sensation en surclassant Muguruza, alors que Svitolina a du batailler pour se défaire de Vondrousova.

Il y a des jours où rien ne peut vous arriver, où tout ce que vous tentez vous réussit. La jeune Canadienne a survolé ce quart de finale face à l’Espagnole, pourtant en bonne forme en ce début de saison (11 victoires pour 4 défaites) . Face à l’ancienne numéro un mondiale, Andreescu n’aura pas fait de détails et s’impose en moins d’une heure de jeu, 6/0 6/1. A seulement dix-huit ans, elle confirme son très bon début de saison après sa finale à Auckland en janvier, et sa demi-finale à Acapulco fin février. La numéro soixante à la WTA entre également dans l’histoire d’Indian Wells. C’est en effet la troisième fois, seulement, qu’une joueuse bénéficiaire d’une wildcard atteint le stade des demi-finales ( Martina Hingis en 2006 et Serena Williams en 2015).


3

Bianca Andreescu est la troisième « wildcard » à atteindre les demi-finales à Indian Wells. Avant elle, Martina Hingis (2006) et Serena Williams (2015) y étaient parvenues.

Svitolina toujours là

L’Ukrainienne n’est pas actuellement dans la meilleure forme de sa carrière, mais elle a le mérite d’avoir un mental d’acier et de ne rien lâcher jusqu’au dernier point. Hier soir, son match était pourtant mal embarqué face à Vondrousova, autre belle surprise de ce tournoi. La jeune Tchèque avait emporté la première manche 6/4, mais s’incline finalement en un peu plus de deux heures, 6/4 4/6 4/6. Svitolina remporte son troisième match de la semaine en trois sets, et retrouvera Andreescu pour une demi-finale alléchante.

  • G. Muguruza (Espagne) – B.V Andreescu – 0/6 1/6
  • E. Svitolina (Ukraine) – M. Vondrousova (République Tchèque) – 4/6 6/4 6/4

Photo à la Une : (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité