HandballHandball : Division 1

D1 : Le Metz Handball est-il indétrônable ?

Battues à Copenhague (36-33) dans un match sans enjeu, dimanche dernier en Ligue des champions, les Dragonnes ont parfaitement réagi en venant à bout de l’OGC Nice (35-25), mercredi soir, pour s’offrir leur dix-neuvième succès en autant de rencontres de championnat. Mais où s’arrêteront-elles ?

Si Nice ne l’a pas fait, qui le fera ? « Dans la mesure où elles ont déjà battu le deuxième (Brest) et le quatrième (Besançon), j’imagine que les Niçoises peuvent se qualifier en finale du championnat, confiait Emmanuel Mayonnade, l’entraîneur messin, avant la rencontre. C’est une belle équipe, expérimentée, au parcours remarquable. » Oui, mais voilà. Mercredi soir, les Niçoises, aussi impressionnantes soient-elles depuis le début de la saison, n’ont jamais été en mesure de rivaliser avec une formation messine sans pitié et déterminée à tout rafler cette année. Et en remportant son dix-neuvième succès en autant de rencontres depuis le début de la saison, qui plus est sur un score fleuve (35-25), dans la salle du brillant troisième du championnat, le Metz Handball d’Emmanuel Mayonnade a prouvé, une nouvelle fois, qu’il serait difficile, voir presque impossible, de le détrôner cette saison. « Il n’y a pas de rival pour Metz cette année, a constaté au Républicain Lorrain, Thierry Vincent, l’ex-entraîneur de Toulon, aujourd’hui sélectionneur du Congo. Je me demande même s’il y en a un en Europe. Peut-être Györ. Et encore… »  


19

Avec dix-neuf victoires en championnat sur dix-neuf rencontres, les Dragonnes de Metz sont invaincues cette saison.

Confortablement installées à la première place du championnat à trois journées de la fin de la phase régulière et le début des playoffs, les Messines devront faire face à un calendrier chargé d’ici à la fin de l’année, avec un quart de finale de la Ligue des champions a négocié (5 et 13 avril), face au CSM Bucarest, tombeur des Dragonnes à ce même stade de la compétition l’an dernier, et un quart de finale de Coupe de France à disputer (27 mars) contre le HBC Saint-Amand Porte du Hainaut. Deux rendez-vous cruciaux qui viendront se mêler aux trois dernières journées de championnat qui verront les Dragonnes recevoir Fleury (17 mars), avant de se déplacer à Besançon (30 mars) et d’accueillir Brest (3 avril), pour le dernier gros choc avant les playoffs. Trois rencontres qui, si elles se concrétisent par des victoires, pourraient permettre au Metz Handball d’aborder les phases finales avec une statistique impressionnante dans ses valises : vingt-deux succès en autant de journées. Effrayant.  

Photo à la Une : (@LHF)


LdC : Innarêtable, Metz progresse

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer