Boxe

Estelle Yoka Mossely reçue quatre sur quatre ?

Pour son quatrième combat chez les professionnelles, la championne olympique, Estelle Yoka Mossely, s’apprête à défier l’Ukrainienne Olena Medvedenko, ce samedi soir au Palais des Sports de Toulouse, à l’occasion du Toulouse Boxing Show.

Elle s’est préparée, intensément, à l’abri des regards, de longs mois, du côté des États-Unis et de la Californie, dans la salle de l’Américain Virgil Hunter, entraîneur de Tony Yoka, champion olympique des supers-lourds. C’est donc en famille, que le couple Yoka et leur fils, Ali, ont préparé, aux côtés de sparring-partners, ce combat, cette bataille, qu’Estelle Yoka Mossely s’apprête à disputer, ce samedi soir, sur les coups de 21 heures, face à l’Ukrainienne Olena Medvedenko, boxeuse de vingt-cinq ans aux cinq victoires, dont deux par K-O, pour quatre défaites. « Je commence à mettre de plus en plus d’intensité à l’entraînement et en combat, a confié la Française dans les colonnes du journal L’Équipe. M’entraîner aux États-Unis m’a apporté de nouvelles choses, notamment en technique et puissance. Contre l’Ukrainienne, je veux montrer que mon entraînement, axé sur l’efficacité, paie. »

Invaincue chez les professionnelles

La championne olympique disputera ce samedi soir sur les rings de Toulouse son quatrième combat depuis son passage chez les pros. Jusqu’ici, Yoka Mossely a remporté ses trois premiers, en six rounds puis en huit rounds, mais s’apprête cette fois-ci à combattre aux meilleurs des dix rounds face à Medvedenko, à l’image de ce qui se fait lors des Championnats d’Europe et du monde. Une marche supplémentaire à gravir dans son apprentissage, qui se poursuivra le 14 juin prochain, en Normandie, avant les Championnats d’Europe des légers, que la native de Créteil pourrait disputer le 5 octobre prochain au casino d’Enghien (Val-d’Oise). Mais en attendant, place au choc face à Medvedenko. Pour s’offrir un quatrième succès en autant de combat chez les professionnelles ?

Photo à la Une : (@karimdelaplaine/EYM2019)

Bouton retour en haut de la page
Fermer