RugbyRugby : Elite 1

Audrey Abadie (Blagnac Rugby Féminin) : « Passer enfin le cap des demis ! »

L’ouvreuse du Blagnac Rugby Féminin, Audrey Abadie (26 ans), a pris le temps de se confier, à quelques heures du choc de cette treizième journée d’Élite 1 face au Montpellier Rugby Féminin, leader de la poule et grand favori à sa succession en fin de saison.

À deux journées de la fin du championnat et du début des phases finales, Blagnac et Montpellier vont s’affronter, ce dimanche après-midi (16h30, en direct sur les antennes d’Eurosport), pour le choc au sommet de cette treizième journée d’Élite 1. L’occasion pour Audrey Abadie de faire un point avant ce match, aux allures de phases finales.

Audrey, comment abordez-vous ce match au sommet face à Montpellier ?

Nous voulons continuer à préparer les phases finales. Que cette rencontre nous serve pour la suite. Nous avons perdu certaines joueuses cadres sur blessures, à l’image d’Audrey Forlani. L’objectif est de mettre en confiance les jeunes qui vont avoir leur chance en cette fin de saison. Face à Montpellier, nous allons pouvoir nous jauger, sans pour autant se mettre la pression. Montpellier reste une équipe phare du championnat. Et le problème, face à ce genre d’adversaire, c’est que souvent, nous avons plutôt tendance à subir et à les regarder jouer. Mais c’est le genre de rencontre qu’on attend avec impatience. À nous de saisir notre chance.

Quel regard portez-vous sur la saison de Blagnac jusqu’ici ?

C’est plutôt bien ! L’équipe a été rajeunie, il y a eu des changements au sein de l’effectif. De jeunes joueuses ont déjà un rôle important à jouer cette saison. En début de saison, nous étions un petit peu dans l’inconnu. Avec des anciennes qui ont arrêté. Mais les jeunes se sont bien intégrées. Le mélange entre leur fougue et l’expérience des anciennes a bien pris.

Capitaine du Blagnac Rugby Féminin, Audrey Abadie entend passer le cap des demi-finales cette saison.

Quelles sont les ambitions du club cette saison ?

(Elle sourit) L’objectif est de ne plus perdre en demi-finale ! Cela fait trois ans que l’on s’arrête à ce stade de la compétition. Cette saison, on espère passer le cap des demis.

Justement, avez-vous conscience d’avoir un rôle à tenir pour passer enfin ce cap et rallier la finale ?

Bien sûr. Au fil des années, nous apprenons de nos défaites. Ce sont des coups durs, que l’on ne veut pas revivre. Et pour éviter de reproduire les mêmes erreurs, il faut que nous, les leaders, puissions encadrer de la meilleure des façons les jeunes joueuses. Nous devons prendre à cœur ce rôle d’ancienne et transmettre notre expérience.

La rencontre face à Montpellier sera diffusée sur Eurosport. Comment avez-vous accueilli la nouvelle ?

C’est toujours un gros plus dans la promotion du rugby féminin. Nous sommes très contentes. Surtout quand cela touche notre club directement. C’est un moment unique. Beaucoup de joueuses n’ont jamais connu ça. C’est un moment à vivre et à savourer dans une carrière de sportive.


Photo à la Une : (@BlagnacRugbyFéminin)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer