FootballFootball : Equipe de France

Au moment de retrouver le Danemark, le onze de l’équipe de France se dessine

Quelques jours après sa victoire contre les vice-championnes du monde japonaises à Auxerre (3-1), l’équipe de France retrouve ce lundi soir (21h) le Danemark, au stade de la Meinau de Strasbourg.

La Coupe de monde approche à grands pas. Et Corinne Diacre n’est plus très loin d’avoir trouvé son équipe type. À quelques semaines du match d’ouverture, le 7 juin prochain face à la Corée du Sud au Parc des Princes, la sélectionneuse de l’équipe de France peut déjà s’appuyer sur quelques certitudes. L’équipe alignée ce lundi soir face au Danemark devrait d’ailleurs être, à quelques exceptions près, celle qui débutera la compétition dans quelques semaines.

Aux côtés d’Henry, une place pour deux entre Geyoro et Bussaglia

Autour de l’axe fort Bouhaddi-Renard-Henry-Thiney-Le Sommer, Marion Torrent, Griedge Mbock et Amel Majri semblent, elles aussi, s’être imposées, et devraient naturellement occuper une place de titulaire lors de la Coupe du monde. Les dernières incertitudes résident au milieu, aux côtés de la pierre angulaire de l’équipe, Amandine Henry, et devant, autour de la serial-buteuse, Eugénie Le Sommer. Dans l’entrejeu, si la polyvalente et prometteuse Grace Geyoro (19 sélections) semble avoir un temps d’avance, l’expérimentée Élise Bussaglia (185 sélections) pourrait être préférée par Corinne Diacre pour prendre place à côté d’Henry au milieu. Son entente avec la capitaine ne date pas d’hier et son expérience parle pour elle.

Qui pour accompagner Eugénie Le Sommer devant ?

Dans l’animation offensive, en revanche, le flou persiste. La sélectionneuse des Bleues s’interroge encore. Qui, pour animer les couloirs ? Si l’indéboulonnable Eugénie Le Sommer (158 sélections, 74 buts) semble promise au couloir gauche, une position dans laquelle Diacre apprécie fortement son impact, à droite, tout reste ouvert. Entre la Lyonnaise Delphine Cascarino (10 sélections) et la Parisienne Kadidiatou Diani (45 sélections), Diacre n’a pas encore tranché. Contre le Danemark, la première devrait débuter, alors que la seconde était titulaire face au Japon. Enfin, au poste d’avant-centre, Valérie Gauvin (16 sélections) semble avoir pris un temps d’avance sur ses concurrentes. À moins d’un hypothétique retour en grâce de Marie-Antoinette Katoto, buteuse avec l’équipe de France B ce week-end, ni Emelyne Laurent (4 sélections), ni Viviane Asseyi (29 sélections), ne devraient venir inquiéter l’attaquante de Montpellier sur le front de l’attaque.

À deux mois du début de la Coupe du monde, la sélectionneuse des Bleues estime ne plus être « très loin de la vérité. » Face au défi physique imposé par les Danoises ce soir, Corinne Diacre devrait, à la sortie de ce match amical, en savoir un peu plus sur le onze qui débutera la Coupe du monde le 7 juin prochain.

À Strasbourg, stade de la Meinau, France-Danemark (21h), en direct sur W9.

France : Bouhaddi – Torrent, Mbock, Renard, Majri – Henry (cap.), Geyoro – D.Cascarino, Thiney, Le Sommer – Gauvin.

Remplaçantes : Durand (g.), Debever, Karchaoui, Périsset, Tounkara, Bilbault, Bussaglia, Hamraoui, Asseyi, Diani, Laurent.


Photo à la Une : (@fff)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer