FootballFootball : D1 Arkema

Amandine Henry : « Un match de niveau Champions League »

La capitaine de l’équipe de France, Amandine Henry, s’est exprimée en conférence de presse, à la veille du choc décisif dans la course au titre entre l’Olympique Lyonnais Féminin et le Paris Saint-Germain Féminin.

D’une rencontre décisive, qualifiée de finale pour le titre, en passant par la belle saison du Paris Saint-Germain et les 25 000 spectateurs attendus au Groupama Stadium, ce samedi soir (20h45), record pour un match de football féminin en France, Amandine Henry, passée brièvement par les rangs du PSG, s’est confiée, en conférence de presse.

Une rencontre décisive pour le titre

« Un match couperet ? Non, il y a encore des matches à jouer derrière, face à de sacrés concurrents. Toutes les rencontres sont à prendre avec sérieux. Mais le match de demain (samedi), si on le gagne, nous donnerait une avance sur le titre, c’est sûr. Si on avait eu sept ou huit points d’avance à cette période de l’année, j’aurais signé tout de suite (rires). Surtout que les gros matches s’enchaînent, en club ou en sélection. Mais ça met du piment au championnat et ce n’est pas plus mal. Demain, ce sera un match de niveau Champions League et j’aimerais disputer ce genre de matches toutes les semaines. »

La saison du Paris Saint-Germain

« Je ne suis pas étonnée par la saison du PSG. Cette équipe, comme beaucoup d’autres, a bien progressé et s’est renforcée. On se rend compte que l’écart n’est plus le même. Mais on a aussi lâché quelques points et on aurait pu être plus sérieuses sur certains matches. Une saison c’est très long… mais je ne pense pas que Paris soit encore prêt pour nous passer devant (rires). »

Le Groupama Stadium et les 25 000 spectateurs attendus

« Ça motive, ça apporte aussi un peu d’adrénaline, d’autant plus que l’on jouera chez nous. On aura à coeur de leur rendre tout cela sur le terrain. Concernant notre préparation, elle sera pareille que d’habitude. Mais c’est clair que jouer devant 25 000 spectateurs plutôt que devant une dizaine, cela change la donne. Quand on entend les supporters, on veut mouiller le maillot et ne rien lâcher jusqu’à la fin. Au niveau médiatique, on est de plus en plus mises en vue. Le football féminin avance bien de ce côté-là. »


Photo à la Une : (@OL)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer