HandballHandball : Division 1

Christophe Maréchal (JDA Dijon) : « En très bonne position pour le maintien » 

Deux sur deux pour Dijon dans les playdowns de LFH. Après son succès à Saint-Amand lors de la première journée, le JDA a remis ça, jeudi, face au Paris 92 (27-24) et se rapproche encore un peu plus du maintien. Pour l’entraineur bourguignon, Christophe Maréchal, c’est une victoire qui fait du bien. 

Quand on joue les playdowns et le maintien, deux victoires de suite, ça doit être une satisfaction en tant qu’entraineur.

C’est la survie d’un club. Descendre d’une division, c’est toujours compliqué, surtout dans le sport féminin, où les moyens disparaissent encore plus vite que dans le sport masculin. C’est une deuxième victoire qui nous assure pas encore le maintien, mais qui nous met en très bonne position. A domicile, en faisant une bonne deuxième mi-temps avec une qualité de jeu relativement propre, c’est vrai que ça fait plaisir au coach. Sur l’aspect défensif, en deuxième mi-temps, on a vraiment posé des problèmes à Issy Paris. C’est l’état d’esprit qu’il faudra conserver le plus longtemps possible.

La marque est plutôt répartie. C’est une victoire qui s’est construite collectivement. Tout le monde s’est mobilisé ?

On est obligé. Nous n’avons pas de joueuse internationale, ni étrangère, ni française. On a un collectif relativement jeune. On est donc obligé d’être dangereux à tous les postes. Dans le style de jeu que je propose offensivement, chacun peut s’exprimer en étant le plus patient possible pour trouver les meilleures solutions. 

Ils ne vous manquent plus qu’un point pour assurer le maintien. Vous êtes bien parti pour rester dans l’élite.

Oui, on est bien parti. En plus, il nous reste deux matchs à domicile. On a déjà joué à l’extérieur. En gardant cette qualité de jeu, si les joueuses continuent à être sérieuses comme ça, effectivement on pourrait en gagner un ou deux et se maintenir sans trop de problèmes. Une fois que tu gagnes les deux premiers en playdowns, tu sais que tu es bien parti.  Si Bourg-de-Péage gagne samedi soir, ils seront comme nous. L’équipe qui gagnera son troisième match sera la première maintenue. Si Bourg-de-Péage perd, on sera encore obligé de gagner. Le plus tôt sera le mieux. On a tous envie de prendre ce point qui manque, avec un nul ou une victoire lors de notre déplacement dans la Drôme. Ne plus douter sur les matchs qu’il restera.

Prochain match à Bourg-de-Péage. Si vous assurez votre maintien, les matchs restants serviront-ils de préparation à la prochaine saison ?

Non, on en est pas là. L’équipe changera un peu, même si je conserve une grosse partie de l’effectif. Après, on protègera les joueuses qui ont un gros temps de jeu car on a un effectif réduit. Enfin, elles ont quand même envie de jouer ! Je n’ai que dix joueuses professionnelles, donc on protègera les joueuses qui ont une fin de saison délicate, avec quelques problèmes médicaux. On n’a pas l’objectif de terminer premier du playdowns. L’objectif est de se maintenir avant tout. C’est toujours mieux par rapport aux médias, aux partenaires et au groupe de finir neuvième. Mais une fois que le maintien sera assuré, il y aura forcément un petit relâchement.


Photo à la Une : (@LFH/Christophe Maréchal avec le JDA)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'année. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de discipline qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les évènements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité