Natation

Ch. France : Zoom sur les 4 nageuses qualifiées pour les Mondiaux

Les championnats de France de natation se sont achevés ce dimanche à Rennes en livrant leur verdict : quatre nageuses prendront part aux championnats du monde de Gwangju, cet été en Corée du Sud (21-28 juillet). Zoom sur Charlotte Bonnet, Fantine Lesaffre, Béryl Gastaldello et Marie Wattel.

Cet été, en Corée du Sud, tous les espoirs de médailles reposeront sur elles. Charlotte Bonnet, Fantine Lesaffre, Béryl Gastaldello et Marie Wattel ont désormais trois mois pour se préparer au mieux pour la grande échéance estivale. Avec comme seul objectif de faire briller l’équipe de France, en remportant le plus de médailles.

Charlotte Bonnet (Olympic Nice Natation)

Elle s’est imposée comme la chef de file de la natation française féminine. Depuis la retraite de Coralie Balmy, dernière doyenne de l’équipe de France, la pensionnaire de l’Olympic Nice Natation porte les Bleues à bout de bras, comme le prouve son palmarès récent. L’an dernier, lors des championnats d’Europe de Glasgow (Écosse), la native d’Enghien-les-Bains a tout raflé, ou presque. Avec trois médailles d’or, dont une sur le prestigieux 200 m NL, Charlotte Bonnet s’est affirmée comme la meilleure nageuse du « Vieux Continent.» Depuis quelques années, sous l’impulsion de son entraîneur, Fabrice Pellerin, la médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Londres, en 2012, ne cesse de progresser. Jusqu’à toucher les étoiles de Gwangju ?

Fantine Lesaffre (Cercle des Nageurs d’Antibes)

Elle fait partie de cette nouvelle génération de nageuses françaises, qui dans le sillage de Charlotte Bonnet ne cessent de progresser. À vingt-quatre ans et après un titre européen sur 400 m quatre nages l’an dernier à Glasgow, Fantine Lesaffre s’affirme comme la nouvelle star montante des bassins. Déjà qualifiée pour Gwangju avant même ces championnats de France, tout comme Charlotte Bonnet, la polyvalente nageuse du Cercle des Nageurs d’Antibes est arrivée à Rennes « sans trop de sensations.» Ce qui n’a pas empêché la native de Roubaix de rafler les titres sur 200 m et 400 m quatre nages, tout en décrochant le bronze sur 200 m brasse. Deux médailles d’or qui sont venus compléter sa collection de titres nationaux en grand bassin, désormais au nombre de dix. Au sein des bassin hexagonaux, Fantine Lesaffre semble désormais à l’étroit. Mais dans moins de trois mois se profil face à elle les championnats du monde. Une autre histoire.

Béryl Gastaldello (Cercle des Nageurs de Marseille)

Une médaille d’or sur 100 m papillon, une autre sur 50 m dos, une dernière sur 100 m dos. Sans oublier l’argent, par deux fois, sur 100 m NL et 50 papillon. À vingt-quatre ans, Béryl Gastaldello semble renaître de ses cendres, comme le prouve ces championnats de France, elle qui a souffert d’une dépression avec anxiété sévère il y a un an et demi maintenant. « J’avais du mal à respirer, je faisais des crises de panique dans l’eau j’avais des obsessions, confiait-elle à L’Équipe la semaine dernière. J’avais au moins une vingtaine de tics, je ne pouvais pas parler, j’avais de la musique dans la tête. Je n’ai pas dormi pendant deux semaines. Je suis allée très, très profond. » Pilier du relais à Glasgow, couronné de deux médailles d’or sur 4 x 100 m NL et 4 x 100 m NL mixte, la Marseillaise sera l’une des grandes chances de médailles françaises en Corée du Sud.

Marie Wattel (Montpellier Métropole Natation)

Grande espoir de la natation et double médaillée d’or lors des derniers championnats d’Europe de Glasgow sur 4 x 100 m NL féminin et mixte, la jeune Marie Wattel (21 ans) a décroché elle aussi son billet pour les prochains Mondiaux, en remportant notamment le titre sur 50 m papillon. Pleinement concentrée sur ces championnats du monde, la Lilloise a fait le choix cet hiver de ne pas participer aux championnats du monde de natation en petit bassin d’Hangzhou (Chine), afin de se préparer au mieux pour le principal objectif de sa saison : une médaille mondiale sur 100 m papillon.


Photo à la Une : (@FFN)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer