BasketBasket : LFB

LFB (playdowns) : Djaldi-Tabdi : « Plus le temps de douter »

Ce mardi soir, le Nantes-Rezé Basket reçoit le Hainaut Basket pour la quatrième journée des playdowns de LFB. Les Nantaises n’ont que la victoire en tête d’après Clarince Djaldi-Tabdi, elles qui sont dans l’obligation de s’imposer pour rester en vie et éviter la relégation avant le dernier match face à Mondeville. 

Inverser la tendance, ce sera l’objectif du Nantes-Rezé Basket ce mardi à la Trocadière face au Hainaut Basket. Après avoir concédé trois défaites en trois matchs à l’extérieur, la lanterne rouge de ces playdowns fait son retour à la maison et doit s’imposer pour espérer se maintenir dans l’élite du basket féminin. Clarince Djaldi-Tabdi, intérieure des Déferlantes, n’envisage rien d’autre qu’un succès, avant la possible finale qui attend le club nantais face à Mondeville lors de la dernière journée des playdowns.

Victoire sinon rien face au Hainaut ce mardi soir ? 

On ne pense même pas à la défaite. Il faut juste gagner. La suite, on verra. On se concentre vraiment sur ce premier match, gagner, ne pas faire de calcul. Si on ne l’emporte pas contre le Hainaut, le dernier match face à Mondeville ne sera pas forcément une finale. Ce sera pratiquement fini pour nous. Donc avant cette rencontre, il faut absolument ramener un succès ce soir. Après, si on fait le job, c’est sur que le match face à Mondeville sera une belle finale de ces playdowns.

Sur le terrain, que faut-il modifier ?

Je dirais la concentration. L’envie on l’a et l’intensité on la donnera, malgré la fatigue. Mais c’est vraiment sur ce point-là qu’il faudra se focaliser. A Mondeville comme au Hainaut, ce sont ces détails qui nous ont fait défaut. Si on ne défend pas, on ne marque pas. Il faudra bien suivre les conseils du coach pour faciliter les choses, et rester concentré pendant 40 minutes. 

Vous avez été en difficulté sur les tirs extérieurs lors du dernier match. Qu’allez vous mettre en place tactiquement ?

Sur ce match, on a besoin que tout le monde soit au niveau. On n’est pas nombreuse, et la fatigue vient s’ajouter à tout ça. On ne peut pas se permettre de se reposer sur une joueuse ou de jouer chacun son tour. Quand on est toutes ensemble on gagne. Tactiquement, il faudra respecter le plan de jeu du coach, écouter les consignes qu’elle va nous donner, et se battre, car c’est un combat avant tout. On a plus de pression que le Hainaut, mais il faudra utiliser cette pression positivement. On joue au basket pour des matchs à enjeu comme celui-ci. On doit être prêt, on a plus le temps de douter.

Ana Suarez et ses coéquipières ©Nantes Rezé Basket

Avec trois défaites et une seule victoire, vous vivez des playdowns délicats.

C’est sur que ça a été compliqué pour nous, mais le calendrier n’était pas favorable, puisqu’on a joué trois matchs à l’extérieur de suite. Le match où l’on a le plus de regrets, c’est face au Hainaut où on passe vraiment à côté. Le point positif à présent, c’est qu’il nous reste deux batailles à la maison. Désormais, il n’y a plus de calcul à faire. Il faut juste gagner. C’est tout ce que l’on a en tête.

Face à Villeneuve d’Ascq, vous perdez de six points seulement. Vous n’étiez pas très loin de revenir en fin de match ?

Ca a été un match compliqué de bout en bout. Ce qui est positif, c’est que l’on a rien lâché mais on perd sur des détails, qui sont importants au final. Dans la fin de match, on revient à quatre points et on fait quelques fautes qui nous coûtent la victoire. Ca reste tout de même encourageant pour la suite. Si on gagnait, ça nous rendait la tâche plus facile pour les prochains matchs. Mais de toute manière, dans ces playdowns, les deux derniers matchs qui sont les plus importants.

Quels ont été les mots du coach après la défaite à Villeneuve ?

Elle nous a dit que malgré la défaite, elle était contente de l’intensité avec laquelle on a joué, du combat qu’on a livré. Elle nous a dit qu’on rentrait dans le vif du sujet, qu’il n’y avait plus de calcul à faire, qu’il fallait tout gagner ou rien. Elle a été positive, elle a confiance en nous. L’important, c’est qu’on soit ensemble. C’est notre moment de vérité. 


Photo à la Une : (@Nantes Rezé Basket)

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer