RugbyRugby : Elite 1

3 questions à… Khoudedia Cissokho (AC Bobigny 93)

La vice-capitaine de l’AC Bobigny 93, Khoudedia Cissokho, s’est prêtée au jeu du trois questions à. À seulement dix-neuf ans, la troisième-ligne est l’une des cadres de cette équipe, qui espère bien rallier les demi-finales cette année.

C’est le match le plus indécis, la rencontre la plus serrée, sur le papier. Entre l’AC Bobigny 93 (3ème de la poule 2) et le Blagnac Rugby (2ème de la poule 1), il y aura un déçu, forcément. Mais il y aura surtout un heureux. Car à la clé de cette confrontation (ce samedi à 16h30) se cache une place en demi-finale. L’objectif avoué de Khoudedia Cissokho.

Khoudedia, ça y est, nous y sommes. Vous vous-apprêtez à disputer les quarts de finales d’Élite 1…

Enfin, oui ! On attendait ça avec impatience. L’objectif, cette année, est d’aller le plus loin possible. Nous allons tout donner pour rejoindre les demi-finales.

Comment jugez-vous la saison de Bobigny jusqu’ici ?

Nous avons déjà atteint tous nos objectifs. En début de saison, on visait le top 3. Ce que l’on a réussi à faire. Dans l’ensemble, on est plus que satisfaite. On a réussi à embêter certaines grosses équipes cette saison (Bobigny s’est imposé sur la pelouse du Stade Toulousain 27-10). À nous de confirmer maintenant, pour aller disputer les demi-finales.

Ce quart de finale contre Blagnac s’annonce comme l’un, si ce n’est le plus serré. Craignez-vous cette équipe ?

C’est sûr qu’à l’extérieur, on part avec un petit handicap. Mais pour l’instant, loin de nos bases, on se débrouille plutôt bien cette saison (Bobigny a remporté six succès à l’extérieur cette saison). À nous de profiter de cette dynamique pour nous imposer là-bas. Nous avons étudié certaines phases de leur jeu. Mais on va d’abord se concentrer sur nous-mêmes. En espérant la victoire au bout.


Photo à la Une : (@Hugo Pfeiffer)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer