FootballFootball : Coupe du Monde 2019Football : Equipe de France

Maéva Clémaron, la Bleue au parcours atypique

La milieu de terrain du FC Fleury 91 a eu la belle surprise de voir son nom apparaître parmi les vingt-trois joueuses qui participeront à la Coupe du Monde 2019. Si son rêve a toujours été de porter le maillot bleu, son parcours et son profil ne sont pas anodins. Zoom sur la joueuse iséroise.

Tous les jours, Maéva Clémaron doit allier le métier d’architecte avec celui de footballeuse professionnelle. Arrivée à Fleury en août 2017 après un long passage à Saint-Étienne où elle est restée plus de huit ans, la joueuse de vingt-six ans ne voit pas que par le football dans sa vie. Durant son parcours à l’AS Saint-Étienne, la jeune Maéva a étudié en parallèle dans une école d’architecture durant six ans. Elle a su gérer la pression sur le terrain et dans ses études qui l’amenait parfois à travailler jusque dans les trajets de bus avant un match.

Passée par le centre de formation de l’Olympique Lyonnais, la milieu native de Vienne (Isère) n’a jamais connu le haut de tableau de la D1 féminine, n’a jamais connu la Ligue des champions, ni même une grande compétition en sélection nationale. Son parcours est atypique, mais il a suffi à convaincre Corinne Diacre, qui lui a donné sa chance. Maéva Clémaron est une joueuse que l’on peut qualifier de guerrière sur un terrain, elle même se dit agressive et tenace, deux qualités pour une milieu de terrain plutôt défensive, qu’elle tient de son enfance et adolescence où elle a principalement joué avec des garçons.

Sélectionnée seulement à deux reprises en équipe de France U19 et une seule fois avec la réserve, Corinne Diacre l’a choisi pour la première fois en mars 2018 pour un match contre l’Allemagne. Quelque mois plus tard elle est sélectionnée une seconde fois, face au Cameroun, en septembre 2018. La Coupe du Monde en ligne de mire, l’ancienne capitaine de l’ASSE marque son premier but avec les Bleues le 4 mars 2019, lors de la victoire écrasante 6-0 face à l’Uruguay dans le cadre de sa troisième sélection.

Elle ne sera malheureusement pas dans la liste pour les deux matchs amicaux face au Danemark et au Japon mais le plus important était de figurer dans celle dévoilée jeudi soir au dépend de ses deux concurrentes à ce poste : la Barcelonaise aux trente-cinq matchs en Bleues, Kheira Hamraoui et la milieu de Dijon, Kenza Dali. Une carrière post-football déjà assurée, la joueuse de Fleury va connaître la première grande compétition de sa carrière, avec, à la clé, la Coupe du monde en ligne de mire.


Photo à la Une : (@FFF)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer