FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Les stades de la Coupe du Monde 2019

Tour d’horizon des stades qui accueilleront la huitième édition de la Coupe du Monde de la FIFA 2019. Capacité, performances des Bleues, rencontres disputées, tous les détails à retrouver ci-dessous.

Allianz Riviera (Nice) : 

Hôte de l’Euro 2016, l’Allianz Riviera a de nouveau été retenue pour accueillir six matchs de la Coupe du Monde. Les filles de Corinne Diacre y prendront étape, le 12 juin, face à la Norvège. Le nid des Aiglons sera également le théâtre d’une des rencontres des huitièmes de finale et du match de la troisième place. Lors de leur seule sortie sur la Côte d’Azur, les tricolores avaient disposé du Brésil (3-1).

Parc des Princes (Paris) :

Le stade du Paris Saint Germain, le Parc des Princes, a été préféré au Stade de France pour recevoir les rencontres de la Coupe du Monde à Paris. Sept matchs s’y dérouleront, dont celui d’ouverture entre la France et la Corée du Sud, le 7 juin prochain (21h). Il y a aura également deux matchs des phases finales, avec un huitième et un quart de finale les 24 et 28 juin prochain.

Stade de la Mosson (Montpellier) :

Vingt-et-un ans après avoir été hôte de la Coupe du Monde 1998, le mythique stade de la Mosson et ses 32 900 places hébergeront cinq matchs de la compétition internationale, dont un huitième de finale. Dans l’Hérault, les Bleues se sont imposées face à la Belgique (2-0 en 2017) ou encore contre l’Ecosse (6-3 en 2004) lors de matchs amicaux. La première fois qu’elles avaient foulé la pelouse de la Mosson, c’était en 1995, pour les qualifications de l’Euro 1997, avec un match nul face aux Pays-Bas (1-1).

Stade Océane (Le Havre) : 

Le stade Océane rappelle de bons souvenirs à l’équipe de France Féminine. Le 19 janvier dernier, les Bleues s’étaient imposées face à la meilleure nation mondiale, les Etats-Unis. Du 7 juin au 7 juillet prochain, le QG du HAC et ses 25 178 places accueilleront sept rencontres, dont un très attendu Suède-Etats Unis le 20 juin prochain. Si les Bleues terminent premières de leur groupe, elles iront également disputer leur huitième de finale en Normandie.

Stade des Alpes (Grenoble)  : 

Inauguré en 2008, et antre du Grenoble Foot 38, le Stade des Alpes va accueillir cinq rencontres de la Coupe du Monde 2019, avec un Brésil-Jamaique le 9 juin. Les Bleues ont déjà foulé à deux reprises la pelouse de ce stade d’une capacité de 20 068 places. D’abord en 2016 face au Brésil avec un match nul 1-1. Plus récemment en 2018 face au Cameroun, où l’équipe de France avait déroulé (6-0). 

Groupama Stadium (Lyon) : 

L’équipe de France ne sera pas tellement dépaysée au Groupama Stadium. Antre de l’OL, les Fenottes ont également l’habitude d’y jouer lors de grosses affiches du football féminin. D’une capacité de 59 186 places, le stade des Lumières accueillera les deux demi-finales et la finale de la Coupe du Monde 2019. Amandine Henry et ses coéquipières n’ont jamais foulé ce terrain avec la tunique bleue. Mais la ville de Lyon réussit bien à l’EdF qui s’est imposée par trois fois face au Brésil, l’Islande et la Belgique.  

Rhoazon Park (Rennes) : 

La Coupe du Monde prendra étape en Bretange, pour sept rencontres au Rhoazon Park, fief du Stade Rennais. 29 778 spectateurs, soit la capacité du stade rennais, seront présents pour le match de la France face au Nigéria, le 17 juin. Se jouera également un huitième de finale le 25 juin prochain. Les performances des Bleues à Rennes sont légèrement poussives, avec une victoire d’une courte tête face à l’Espagne en 1998 (3-2) et un match nul face à l’Angleterre (1-1 en 2006). 

Stade Auguste-Delaune (Reims) : 

Doyenne des enceintes de la Coupe du Monde (construite en 1934), Auguste-Delaune accueillera six matchs, dont le Norvège-Nigeria, deux nations dans le groupe de la France, le 8 juin prochain. Quatre-vingt-un ans après avoir vu la Hongrie s’imposer face à l’Indonésie lors d’un match de Coupe du Monde en 1938, la plus grande des compétitions internationales prend de nouveau étape dans la Marne.

Stade du Hainaut (Valenciennes) : 

Dans le nord de la France, on s’attendait à voir le stade du LOSC ou de Lens retenir l’attention des organisateurs de la Coupe du Monde. C’est finalement l’antre du VAFC qui a été retenue par la fédération internationale. Six rencontres auront lieu cet été dans le stade du Hainaut et ses 24 926. Il y a aura notamment un alléchant Allemagne-Espagne (12 juin), un huitième de finale (23 juin) et un quart de finale (29 juin).


Photo à la Une : (@FIFA/Stade Oceane)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer