FootballFootball : Coupe du Monde 2019Football : Equipe de France

Qui est Pauline Peyraud-Magnin, la deuxième gardienne des Bleues ?

La nouvelle Frenchie d’Arsenal a été sélectionnée par Corinne Diacre pour faire partie des vingt-trois Bleues qui disputeront la Coupe du Monde en juin et juillet prochain. Passée par de nombreux clubs depuis le début de sa carrière, Pauline Peyraud-Magnin connait bien le rôle de seconde gardienne. Zoom sur la joueuse de vingt-sept ans.

Tout juste sacrée championne d’Angleterre avec son équipe d’Arsenal, la gardienne née à Lyon a toujours voulu s’imposer à l’Olympique Lyonnais sans jamais vraiment y réussir. Elle est arrivée à l’âge de treize ans au centre de formation du club rhodanien. Elle y fera l’essentiel de sa formation avant de signer un contrat professionnel en 2008. Il faudra attendre quatre ans pour la voir jouer pour la première fois avec l’équipe première. La Lyonnaise n’arrive pas à s’imposer dans l’ombre d’une certaine Sarah Bouhaddi, aujourd’hui titulaire à l’OL.

Arsenal, un choix payant

Durant la saison 2014-2015, elle décide d’accepter d’être cédée en prêt à Issy-les-Moulineaux afin de retrouver du temps de jeu. Elle changera ensuite de club par deux fois en jouant une saison à Saint-Étienne et une autre à l’Olympique de Marseille. En engrangeant du temps de jeu et en ayant fait ses preuves, elle décide de revenir à Lyon mais ne s’y impose toujours pas et continue d’occuper le poste de deuxième gardienne la saison dernière.

Après avoir disputé seulement cinq matchs sur la saison, elle décide de s’engager avec Arsenal et tenter le pari de l’Angleterre. Un choix osé mais payant, puisque la gardienne est devenue la numéro une du club de Londres et sa première saison en outre-manche s’est soldée par un titre de championne d’Angleterre, avec six clean-sheets à la clé.

Un match et une blessure avec les Bleues

Pauline Peyraud-Magnin est convoquée pour la première fois en équipe de France en avril 2017 pour un match amical contre les Pays-Bas. Elle devra attendre deux ans pour voir son nom apparaître pour la première fois en tant que titulaire sur la feuille de match avec la rencontre opposant les Bleues au Japon, le 4 avril dernier. Au bout de seulement vingt minutes de jeu, la gardienne se blesse au genou lors d’un dégagement et doit être évacuée sur civière. Plus de peur que de mal finalement pour la Française, qui devrait bientôt retrouver les terrains. Corinne Diacre n’a pas hésité à la convoquer pour la Coupe du Monde. Même si elle devrait encore jouer le rôle de doublure de Sarah Bouhaddi.


Photo à la Une : (@FFF/Pauline Peyraud-Magnin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer