HandballHandball : Ligue des Champions

LdC Final Four : Le Metz Handball a rendez-vous avec l’histoire

Pour la première fois de son histoire, le Metz Handball va disputer le Final Four de la Ligue des Champions. A Budapest, les Dragonnes affrontent ce samedi soir Rostov. Une équipe qu’elles ont déjà battu à deux reprises cette saison.

Et si le Metz Handball pouvait rêver plus grand ? Les Dragonnes ont déjà marqué de leurs griffes le handball français, avec 22 titres de champion, et un 23ème en ligne de mire. Il s’agit désormais de marquer son empreinte sur l’Europe entière. Qualifiées pour la première fois de son histoire dans le Final Four de la Ligue des Champions, les Messines ne sont plus qu’à un match d’une finale d’anthologie, que toute la Lorraine, que dire, que tout l’hexagone attend. Pour se faire, il faudra éliminer le Rostov-Don, double champion de Russie en titre, et vainqueur de la coupe EHF en 2017. Mais le MHB a déjà fait ses preuves cette saison face aux Russes.

Présents tout deux dans le groupe W du tour principal, Metz et Rostov ont donc pu se découvrir par deux fois, avant d’aborder cette demi-finale sur terrain neutre à Budapest, ce samedi à 18h00 (BeIn Sport 3). Les filles d’Emmanuel Mayonnade sont sorties vainqueur de cette double-confrontation, aussi bien à l’aller qu’au retour (29-25 et 18-26).  « C’est important d’avoir joué ces deux matches et de les avoir gagnés, bien sûr » a expliqué Emmanuel Mayonnade. Mais le technicien lorrain a « l’assurance que ce ne sera pas le même match. » Pour le président du club, Thierry Weizman, « il ne faut pas penser que ce sera plus facile pour autant. Elles ont perdu de façon assez monumentale chez elles, contre nous. Elles auront un esprit de revanche terrible. »

Vainqueur de la ville organisatrice du Final Four, Budapest, au tour précédent (26-29, 33-22), Rostov n’a pas concédé la moindre défaite depuis le 23 février dernier, enchainant douze victoires consécutives. Mais la dernière fois que l’équipe d’Ambros Martin s’est inclinée, c’était face à son bourreau lorrain.


Photo à la Une : (@Cedosa 380)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer