FootballFootball : Ligue des Champions

L’Olympique Lyonnais sur le toit de l’Europe

L’Olympique Lyonnais s’est offert la sixième Ligue des champions de son histoire en écrasant en finale le FC Barcelone (4-1). Un quatrième sacre consécutif qui confirme l’hégémonie lyonnaise sur la scène européenne.

Jean-Michel Aulas peut souffler. Le président de l’Olympique Lyonnais, contraint de rentrer à Lyon pour assister à la trente-septième journée de Ligue 1 face à Caen, a pu se délecter, à distance, du nouveau sacre de son équipe féminine, impériale à Budapest ce samedi soir. Vainqueurs de leur quatrième Ligue des champions consécutive, les Lyonnaises ont écrit encore un petit peu plus l’histoire, en venant à bout du Barça (4-1), qui disputait sa première finale européenne.

Marozsan, comme un symbole

Elle ne pouvait pas rêver mieux. Marquer, d’entrée, dans sa ville natale, pour lancer les siennes sur le chemin du succès. Dzsenifer Marozsan l’avait sûrement imaginé, dans ses songes les plus fous. Samedi soir, à peine cinq minutes après le coup d’envoi, l’internationale allemande d’origine hongroise a réalisé son rêve en ouvrant le score sur un centre de Shanice Van de Sanden (1-0, 5′).

Dzsenifer Marozsan a ouvert le score, dans sa ville natale.

Une réalisation qui a mis l’OL sur de bons rails, avant le show d’Ada Hegerberg, encore fantastique, avec trois buts au compteur. Le premier sur un nouveau centre de Van de Sanden qui a permis à la Norvégienne de remporter son duel avec Sandra Panos (2-0, 14′). Le deuxième sur un centre d’Amel Majri parfaitement repris (3-0, 19′). Puis un troisième, sur un ballon qui traînait dans la surface de réparation qu’Hegerberg n’a pas manqué de pousser au fond des filets (4-0, 30′). Un triplé, en moins de vingt minutes, qui est venu tuer tout suspens dans cette finale, face à un FC Barcelone qui aura attendu la deuxième période pour faire jeu égal avec les Lyonnaises, en réduisant timidement le score par l’intermédiaire Asisat Oshoala (4-1, 89′). Trop tard.

Ada Hegerberg a inscrit un triplé. Fort.

Omniprésentes dans les grands rendez-vous, capables d’élever leur niveau de jeu dans les matchs couperets, les filles de Reynald Pedros ont une nouvelle fois prouvé qu’elles n’avaient pas d’égal, en France, mais aussi et surtout en Europe.


Photo à la Une : (@UWCL)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité