Auto-Moto

Jamie Chadwick rejoint Williams comme pilote de développement

La Britannique Jamie Chadwick, engagée cette saison en W Series, s’apprête à travailler dans le simulateur de l’écurie de Formule 1 Williams. La pilote de vingt-et-un ans devient ainsi pilote de développement de la firme anglaise.  

Première femme à remporter une course de Formule 3 britannique l’an dernier, Jamie Chadwick s’est imposée lors de la première manche des W Series, premier championnat 100% féminin de monoplaces. Première pilote à remporter également le Championnat de Grande-Bretagne de GT, en 2015, la native de Bath assistera à trois Grand Prix de F1 en Europe, dont celui de Grande-Bretagne en juillet, en plus de s’occuper du simulateur au sein de la Williams Racing Driver Academy. « C’est un grand honneur, s’est-elle féliciter. Le temps passé dans le simulateur est une opportunité fantastique pour favoriser mon développement. Je suis impatiente de passer du temps à l’usine de Grove, de m’immerger avec l’équipe et de l’assister autant que possible. Faire partie de la Driver Academy est une plateforme incroyable et je suis impatiente de commencer. »

« Promouvoir les femmes dans le sport automobile »

Dans sa volonté de promouvoir les femmes dans le sport automobile, Williams espère que Jamie Chadwick inspire d’autres pilotes féminines. « Je suis ravie de confirmer que Jamie Chadwick a rejoint la Williams Racing Driver Academy au poste de pilote de développement » a déclaré Claire Williams, la patronne adjointe de la firme.

« J’ai eu le plaisir de suivre la course de Jamie de près à Hockenheim, quand elle s’est imposée pour le lancement de la saison des W Series. En plus de son engagement en course, Jamie travaillera dans le simulateur pour Williams. Elle sera immergée en piste et à l’usine avec l’équipe, et participera à des activités marketing. C’est extrêmement important de promouvoir les femmes dans le sport automobile et j’espère qu’avoir un modèle féminin dans notre Driver Academy va inspirer les jeunes filles à se lancer dans la course au plus jeune âge. Nous espérons montrer que le sport automobile est inclusif et passionnant, que ce soit pour être pilote ou dans l’ingénierie. Jamie a un grand talent et je suis impatiente de travailler avec elle. »


Photo à la Une : (@The Times)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer