FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Corinne Diacre fait le point après le succès des Bleues

À l’issue d’un dernier succès face à la Chine (2-1) avant le début de la Coupe du monde, la sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre, a fait le point sur cette victoire, mais aussi sur les blessures qui ont récemment touché Eugénie Le Sommer, Amel Majri et Amandine Henry.

La victoire

« On a fait un match sérieux. On a retrouvé une équipe de France appliquée techniquement, notamment en première période, un petit peu moins en fin de match, mais les jambes étaient lourdes. La réaction après l’égalisation, je l’ai trouvé intéressante. On avait la mainmise sur le jeu, c’est vrai qu’on ne s’est pas créé tant d’occasions que ça. Ce que je peux regretter, c’est ce but encaissé, mais on le reverra à l’analyse vidéo. À part ce but, on n’a pas été particulièrement mises en danger. On a bien respecté ce qu’on avait travaillé cette semaine. Il y a des petites failles, mais, ça, c’est fait pour être travaillé derrière. On est en ordre de marche. Il ne faut surtout pas jouer ce match du 7 juin avant l’heure, on a encore quelques jours pour travailler. Je vais bien analyser le match de ce soir, voir ce qui n’a pas fonctionné. Là où je suis contente, c’est que le groupe a bien réagi, on a trouvé une équipe de France beaucoup plus solide que la semaine dernière.»

>> À LIRE AUSSI : « Kadidiatou Diani : Le Parc, quelque chose d’encore plus grand »

Les blessures

« Amandine Henry ? Elle va bien, elle va mieux, elle s’est simplement bloquée le dos ce matin au réveil. On n’a pas pris de risques. Vu comment elle marche, ça aurait été compliqué pour elle de courir ce (vendredi) soir. Cela va vite rentrer dans l’ordre. Je ne suis pas inquiète. Vous savez, ce sont trois Lyonnaises, qui ont eu une saison longue, qui ont joué sur tous les tableaux. On fait avec. Ce n’est pas très grave, il n’y a pas de déchirure musculaire ou d’entorse grave. Ce sont des aléas qu’on gère. Ça donne du retard dans la préparation pour ces filles, mais on va le gérer. Je travaille avec un groupe. Eugénie Le Sommer était absente contre le Brésil, on a battu le Brésil. D’autres n’étaient pas là sur d’autres matches, on a fait des matches intéressants. Malgré leur absence, on a encore gagné. C’est mon projet, il ne faut surtout pas que l’équipe tourne autour d’une joueuse. L’équipe de France est une équipe.»


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité