Athlétisme

Solène Ndama, la nouvelle pépite de l’athlétisme français

À seulement 20 ans, la jeune athlète Solène Ndama semble promise à un très bel avenir. Ce mercredi 5 juin, la Bordelaise fait son retour au Meeting national de Poitiers, avec un statut qui a considérablement changé.

Du haut de ses 20 ans, l’athlète Solène Ndama incarne l’avenir de l’athlétisme français. En constante progression depuis plusieurs années, la Bordelaise fait l’unanimité dans l’hexagone. Preuve en est, avec sa présence sur les podiums nationaux depuis presque cinq ans.

Une progression constante

La Française possède déjà un sacré palmarès, et au vue de son ascension folle au plus haut niveau, nul doute qu’elle devrait continuer sur cette voie. En 2015, elle est sacrée vice-championne de France cadette de l’heptathlon et du pentathlon, avant de dérocher la médaille de bronze sur 100 m haies et sur l’heptathlon l’année suivante, dans la catégorie juniors. En 2017, la Girondine a décroché les titres juniors de l’heptathlon, du pentathlon et du 60 m haies, mais surtout la médaille d’or du 100 m haies des championnats d’Europe juniors.

Depuis, la tricolore a littéralement explosé aux yeux du grand public. En 2018, elle s’est hissée en finale du 100 m haies des championnats d’Europe à Berlin, avant de crever l’écran à Glasgow, en décrochant la médaille de bronze sur le pentathlon en mars dernier.

>> À LIRE AUSSI : Solène Ndama, et si elle remettait ça ?

Les autres tricolores engagées

La jeune pépite bordelaise ne sera pas la seule tricolore présente au Meeting poitevin. Sur le 100 m haies, on retrouvera notamment Laura Valette, demi-finaliste des derniers championnats d’Europe à Berlin, ou encore Cindy Billaud, quadruple championne de France de la discipline (2016, 2015, 2014, 2013). Sur 200 m, Stella Akakpo, médaillée d’argent avec le relais 4 x 100 m aux championnats d’Europe 2014, sera également de la partie.


Photo à la Une : (@EuropeanAthletics)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité