FootballFootball : Coupe du Monde 2019

CdM : Victoire des Pays-Bas au bout du suspense

Les Pays Bas ont réussi à s’imposer face à la Nouvelle-Zélande grâce à un but inscrit dans les dernières minutes de jeu. Les Oranges rejoignent donc le Canada en tête de la poule E.

Comme lors de la dernière Coupe du monde, et toujours en phase de poule, les Pays-Bas ont battu la Nouvelle-Zélande (1-0). Mais c’est dans la douleur que les championnes d’Europe en titre se sont imposées. L’équipe de Tom Sermanni a donné une leçon défensive avec un bloc très compact qui a réussi à contrer les attaquantes hollandaises. La stratégie des Néo Zélandaises d’opérer en contre a bien failli marcher avec deux tirs en première période qui sont venus inquiéter la gardienne des Oranges. Le premier, sur une superbe frappe de Olivia Chance et ce ballon qui est venu s’écraser sur la barre transversale. Le second est à mettre au crédit de sa coéquipière Rosie White qui a vu son tir détourné par la gardienne d’Arsenal Van Veenendaal Sari.

Avec six tirs tentés, dont trois cadrés, la dix-neuvième nation FIFA a fait jeu égal avec les Pays-Bas qui ont autant cadré qu’elles en dix sept tirs. Tout un symbole pour une équipe hollandaise qui a manqué de réalisme dans la finition avant de marquer dans les derniers instants de cette rencontre.

Jill Roord a délivré les Hollandaises dans un match longtemps indécis

Les Pays Bas sauvés par Jill Roord

Avec 69% de possession de balle dans ce match, la Hollande a eu la main mise sur cette rencontre. À plusieurs reprises, elles auraient pu ouvrir le score, notamment grâce à leur attaquante Vivianne Miedema, mais cette dernière a manqué de réalisme dans la finition. La gardienne Néo Zélandaise, Catherine Bott, a aussi réussi un match solide dans sa cage grâce à de très bonnes sorties aériennes. L’autre attaquante des Pays-Bas et star internationale, Lieke Martens, a souvent voulu trop bien faire, ce qui lui a fait perdre de nombreux ballons.

Mais les Pays-Bas ont fini par marquer grâce à un coaching payant de Sarina Wiegman-Glotzbach qui a fait rentré la nouvelle joueuse d’Arsenal, Jill Roord, quinze minutes avant son but inscrit dans le temps additionnel (92ème). Un but qui vaut cher pour une équipe des Pays-Bas quand même solide dans son jeu collectif et qui rejoint le Canada en tête du groupe E avec trois points.


Photo à la Une : (@FIFA Women’s World Cup)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer