FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Face à la Norvège, dans un stade plein, les Bleues passent un premier test

Cinq jours après son succès inaugural face à la Corée du Sud (4-0) pour son premier match dans cette Coupe du monde, l’équipe de France s’apprête à défier, ce mercredi soir (21h) à Nice, la Norvège, adversaire le plus coriace dans ce groupe A.

L’arène sera pleine. Une nouvelle fois. Comme face à la Corée du Sud, il y a cinq jours, au Parc des Princes. Cette fois, l’équipe de France sera à Nice, devant une autre foule en liesse. Mais les Bleues commencent à y prendre goût. Autour d’elles, l’élan populaire et la ferveur ne font que grandir, depuis plusieurs semaines, jusqu’à atteindre des proportions à peine imaginées, seulement espérées, il y a encore quelques semaines.

>> À LIRE AUSSI : Deux fois plus d’audience pour les Bleues que pour les Bleus

Avec 10 millions de téléspectateurs confortablement installés devant leur poste de télévision, les Bleues de Corinne Diacre ont remporté deux batailles. Celle du terrain, d’abord, avec quatre buts inscrits et zéro encaissés face à la Corée du Sud. Celle de l’émotion, ensuite, en envoûtant le coeur des Français. Une entrée en matière de rêve, qu’il faudra confirmer, ce mercredi soir, face à la Norvège, adversaire le plus coriace de cette poule. Une issue qui en dira long sur la position finale de la France dans ce groupe A, avec, dans un coin de la tête, forcément, ce succès étourdissant, des États-Unis face à la Thaïlande (13-0), qui assure déjà quasiment la première place aux Américaines. Nous n’y sommes pas encore, mais il n’est pas inutile de rappeler que les coéquipières d’Amandine Henry pourraient retrouver celles d’Alex Morgan dès les quarts de finale, si les deux équipes venaient à terminer première de leur groupe et à franchir l’obstacle des huitièmes de finale. Une issue quasiment incontournable.

>> À LIRE AUSSI : Les États-Unis déroulent, s’offrent un record et lancent parfaitement leur Mondial

Mais avant de voir si loin, de penser si haut, la France à une deuxième rencontre à disputer, devant son public, dans la chaleur de Nice, face à la Norvège, douzième nation mondiale, privée d’Ada Hegerberg, mais portée par la vitesse déroutante de Caroline Hansen, future joueuses du FC Barcelone. Une équipe en déclin depuis quelques années, qui reste néanmoins solide, physique, athlétique, et qui offrira aux Bleues un autre registre, bien différent de celui proposé par les Coréennes il y a cinq jours. De quoi se jauger, encore, dans cette Coupe du monde, que les Bleues ont entamé de la meilleure des manières et qu’elles souhaitent poursuivre sous les meilleures auspices.

0


Depuis 2003 (9 matchs, 5 victoires, 4 nuls et 0 défaite pour les Bleues) la Norvège n’a plus battu l’équipe de France.

Le onze de départ probable : Bouhaddi – Majri, Renard, Mbock, Torrent – Bussaglia, Henry – Le Sommer, Thiney, Cascarino – Diani


Photo à la Une : (@FIFA)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité