FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Le Japon à la relance après son succès face à l’Écosse

Après un match nul décevant face à l’Argentine lors de la première journée, le Japon a relevé la tête en venant à bout de l’Écosse (2-0), ce vendredi après-midi à Rennes. Voici les Japonaises premières du Groupe D, en attendant la rencontre entre l’Angleterre et l’Argentine.

Elles ont lancé leur tournoi. Enfin. Quelques jours après un premier accroc contre l’Argentine, soldé par un triste match nul (0-0), le Japon s’est ressaisi, ce vendredi après-midi, en venant facilement à bout de l’Écosse, qui avait pourtant causé bien des soucis à l’Angleterre lors de son premier match dans cette Coupe du monde.

>> À LIRE AUSSI : L’Angleterre doit s’affirmer face à l’Argentine

Rapidement récompensées de leurs efforts et de leur domination, les Japonaises ont ouvert le score par l’intermédiaire de Mana Iwabuchi, qui a l’entrée de la surface a enroulé une sublime frappe du droit qui a terminé sa course au fond des filets de Lee Alexander (1,0, 23′). Une réalisation méritée pour l’attaquante nippone, généreuse sur le flanc de l’attaque tout au long d’une première mi-temps qui a vu les Japonaises multiplier les occasions jusqu’a la réalisation de Yuika Sugasawa, qui a pris Alexander à contre-pied pour loger la balle dans le petit filet droit (2-0, 37′).

>> À LIRE AUSSI : La France officiellement qualifiée pour les huitièmes de finale

En deuxième période et dans une fin de rencontre un peu folle, les Écossaises ont eu quelques situations intéressantes, mais le somptueux but de Lana Clelland d’une frappe sensationnelle du gauche (2-1, 88′) n’a rien changé. Les coéquipières de Saki Kumagai ne se sont pas affolées pour conserver leur avance dans le temps additionnel et s’offrir leur premier succès dans cette Coupe du monde. Une victoire qui leur permet de se relancer dans ce Groupe D, qui pourrait voir les Anglaises pendre les commandes de la poule en cas de victoire face à l’Argentine ce soir au Havre.


Photo à la Une : (@FIFA)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer