Divers

Le Kayak vu par Vanina Paoletti

Vainqueure des championnats de France en K4 sur la distance de 5km, Vanina Paoletti est déjà une grande athlète française, à seulement 21 ans. La Parisienne a accepté de se confier pour le Sport Au Féminin pour donner sa vision de son sport.

De ses débuts à aujourd’hui

Fille de parents sportifs et sœur cadette de kayakistes, c’est tout naturellement que Vanina Paoletti a pris sa pagaie et son bateau pour voler sur l’eau. Née dans la région Parisienne, la Tricolore a ensuite intégré le pôle espoir de Caen avant d’arriver après son lycée au pôle France de kayak de Cesson-Sévigné. « L’endroit idéal à l’époque » car c’était le pole de référence pour les féminines qui pratiquaient le kayak et qui étaient âgées de moins de 23 ans. L’année prochaine, Vanina Paoletti espère rester au pôle de Cesson ou intégrer le pôle de Vaires sur Marne.

Son évolution 

Troisième des championnats du monde de descente junior en 2015, Vanina Paoletti a commencé à baigner dans le kayak de descente. Un sport pratiqué par sa sœur, Julie, championne du monde de canoé en 2012. Mais un jour, l’athlète tricolore a découvert la course en ligne qu’elle décrit comme étant : « un sport très complexe de par la puissance qu’il faut avoir, la technicité du coup de pagaye, et l’impact de cette dernière sur la stabilité du bateau.» Depuis, elle n’a plus jamais quitté la course en ligne.

Sa saison type 

Plus de 1000 heures d’entrainement par an pour Vanina Paoletti. Un entraînement composé de kayak donc, de musculation, de course à pied, de natation et même de vélo. La Parisienne fait presque vingt heures de sport par semaine, en plus de ses mille deux cents heures de cours par an, car elle fait aussi en parallèle des études de podologie. Il faut ajouter à tout cela environ dix compétitions annuelles en France et à l’International. D’ailleurs, la Française revient tout juste de la Coupe du monde de kayak qui se déroulait à Duisbourg en Allemagne.

Sa devise

« Peu importe le nombre d’heures sur l’eau, en salle de musculation ou sur un vélo. Je connais mon objectif et je ferai tout pour y parvenir.» Cette phrase, signée Vanina Paoletti, démontre la persévérance d’une jeune athlète, très puissante sur son bateau et qui est concentrée sur ses deux prochains objectifs estivaux : les championnats d’Europe U23 puis les championnats du monde U23. Et tout ça, à seulement un mois d’intervalle.


Photo à la Une : (@TF)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer