FootballFootball : Coupe du Monde 2019

CdM : Les Pays-Bas disposent du Cameroun et filent en huitièmes de finale

A Valenciennes, les Pays-Bas ont décroché leur ticket pour les huitièmes de finale après leur succès face au Cameroun. Tenues en échec à la pause après une première période en demi-teinte, les Néerlandaises ont redressé la barre en deuxième mi-temps pour s’imposer logiquement (3-1).

Au Stade du Hainaut, les Camerounaises ont tenu tête aux championnes d’Europe pendant une mi-temps. Décomplexées, les Lionnes ont tenu la dragée haute aux Néerlandaises, manquant cependant cruellement de réalisme dans le dernier geste. Punies par les Oranjes peu avant la mi-temps après une réalisation de Vivianne Miedema (41’, 1-0), elles ont réagit dans la foulée, Gabrielle Onguene inscrivant le premier but du Cameroun dans ce Mondial (43’, 1-1)

Métamorphosées au retour des vestiaires, les Oranjes ont mis le pied sur l’accélérateur, trouvant la faille très rapidement par l’intermédiaire de Dominique Bloodworth (48’, 2-1) avant de faire le break en toute fin de match sur un nouveau but de Vivianne Miedema, auteure d’un doublé (85’, 3-1).

Avec deux victoires en deux matchs, le contrat est rempli pour Shanice Van de Sanden et ses partenaires, qui filent en huitièmes de finale de la reine des compétitions. Une chose est sûr, les Hollandaises pourront compter sur leur public lors des phases finales – près de 10 000 supporters ont mis une ambiance incroyable dans les rues de Valenciennes.

>> A LIRE AUSSI : L’incroyable ambiance mise par les fans Néerlandais à Valenciennes

Malgré leur deuxième défaite, les Lionnes Indomptables n’ont pas dit leur dernier mot, à l’image du discours de l’attaquante Gabrielle Onguene, buteuse cet après-midi.

Gabrielle Onguene

Le coach nous avait dit de rester concentrées au retour des vestiaires, il nous avait prévenu que les Pays-Bas allaient réagir en deuxième mi-temps. On n’a pas été assez vigilantes, on a tout fait pour égaliser mais dans ces rencontres il faut être réaliste, tout se joue sur des détails. On a raté quelques occasions, et ça nous a coûté cher. Ca va être compliqué de se qualifier mais tout est possible. On est venu ici pour faire mieux qu’en 2015, et je pense qu’on a encore une carte à jouer. On doit se remobiliser, redoubler d’efforts et aller décrocher la qualification.


Photo à la Une (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer