Athlétisme

Caster Semenya accuse la Fédération Marocaine

Absente à la Diamond League de Rabat, la coureuse Sud Africaine a accusé la Fédération Marocaine d’avoir « rendu impossible » sa participation au 800 m. Invitée dans un premier temps, la Fédération aurait fait machine arrière vendredi.

Toujours engagée dans une lutte avec la IAAF sur les règlements liés à l’hyperandrogénie, Caster Semenya a accusé la Fédération Marocaine d’avoir « rendu impossible » sa participation au 800 m du meeting de Rabat. Dans un communiqué, la coureuse Sud Africaine a indiqué ne pas avoir décliné l’invitation mais que « l’invitation tardive avait rendu impossible sa venue au Maroc ». L’athlète ne semble pas en avoir fini avec ses combats pour participer aux grandes compétitions.

>> A LIRE AUSSI : Caster Semenya oublie les tensions avec l’IAAF

Communiqué :

« Le 7 juin 2019, Caster a accepté l’invitation de la Fédération de se présenter à Rabat le 16 juin, Elle a pris les dispositions nécessaires et a réservé le 12 juin un vol Paris-Rabat. Le 11 juin, Alain Blondel a soudainement informé l’agent de Caster que le président de la Fédération marocaine d’athlétisme ne voulait pas que Caster court. Frustrée par cette injustice et ce rejet tardif, Caster n’a pas eu d’autre choix que de retourner en Afrique du Sud.

Le 14 juin, la Fédération a de nouveau changé de cap et a dit à l’agent de Caster que Caster était invitée à courir le 16 juin, poursuit le communiqué. À ce moment-là, les seuls vols à destination de Rabat auraient supposé un voyage de 20 heures, ce qui signifie que concourir n’était rationnellement pas possible pour Caster. »


Photo à la Une (@ESPN)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer