Futsal

Finales AFF : L’interview exclusive de Dominique Geminiano (Toulouse Métropole FC)

Vainqueur du championnat d’Occitanie et de la Ligue des Champions cette saison, le Toulouse Métropole s’apprête à défier le Futsal Marguerritois ce dimanche, pour un duel entre les deux places forte du futsal féminin français. Dominique Geminiano, membre du club Toulousain et internationale tricolore, s’est confiée pour le Sport au Féminin sur cet évènement.

Pour cet épilogue de la saison du championnat AFF, le Toulouse Métropole et le Futsal Marguerritois se retrouvent pour un choc explosif entre les deux meilleures écuries françaises. Les Toulousaines entendent bien faire tomber les tenantes du titre, et réaliser le doublé, après avoir remporté la Ligue des Champions contre ces même Marguerritoises en avril dernier.

>> A LIRE AUSSI : Les mots de Marine Magnier (futsal Marguerritois) avant la finale

Issue du football à 11, Dominique Geminiano a côtoyé le très haut niveau, obtenant quelques sélections avec l’équipe de France U17, et réalisant notamment plusieurs saisons en D1 Féminine avec le club de TOAC. « A temps plein » dans le futsal depuis 2012, la Toulousaine est également la responsable de la section féminine du TMFC, avec qui travaille au quotidien pour participer à l’essor du futsal. La finale du championnat, sa carrière de footballeuse, son regard le futsal en France, la meilleure attaquante de la dernière édition de la Ligue des Champions nous dit tout.

Dans quel état d’esprit êtes vous avant d’aborder cette finale ?

Cette année on a vraiment un groupe très uni, très homogène. On a très envie d’aller au bout et je pense que les Marguerritoises sont dans le même état d’esprit. L’an dernier on a perdu contre elles en finale donc on a envie de prendre notre revanche, surtout que si on s’impose, on aura tout gagné cette saison.

Cette rencontre devient un classique du futsal féminin en France …

Oui c’est vrai. J’espère que cela donnera envie à d’autres clubs de se développer, afin d’avoir un championnat plus étoffé, qu’il y ait plus d’équipes en Occitanie mais aussi dans toute la France. Avec la Coupe du Monde féminine de plus en plus de filles vont se mettre au football et j’espère au futsal. C’est aussi le rôle des clubs, des ligues, des fédérations de mettre tout en œuvre pour développer le futsal. Il faut se servir de cette Coupe du Monde en France pour créer d’autres équipes, car le championnat n’est pas assez homogène. A Toulouse, on se connaît depuis des années et cela fait longtemps que le club est en place. Cette stabilité est un véritable plus pour nous.

Le TMFC vainqueur de la Ligue des Champions en avril dernier

Quel est votre rôle en tant que responsable féminine ?

Je fais le lien entre les filles et le club, je gère aussi les sponsors. Je me suis par exemple occupée des démarches pour faire rentrer le club dans l’AFF. Je fais également partie du pôle national féminin au sein de l’AFF, et on essaie de tout mettre en œuvre pour faire avancer les choses et développer le futsal.

Avez-vous ressenti des progrès au niveau du futsal féminin cette saison ?

Oui, notamment avec la Ligue des Champions, qui a donné une forte notoriété à la section féminine, on l’a ressenti à Toulouse et je pense que ça a été le cas pour les Marguerritoises. Beaucoup de médias se sont intéressés à la compétition, et je pense que le nom y est pour beaucoup, la Champions League, ça attire forcément !

Etes-vous issue du foot à 11 ?

Oui j’ai commencé le football à 6 ans et j’ai joué pendant cinq ans avec les garçons. J’ai ensuite rejoint la section féminine de TOAC , c’est là bas que j’ai fais toutes mes gammes, j’ai énormément appris, notamment avec un super entraîneur, Monsieur Bonnet . Beaucoup de joueuses sont issues de cette formation, il y a du très bon de travail de fait là-bas. On a été championnes de France trois fois d’affilée, on a également disputé la première Ligue des Champions féminine avec Adeline Boyer et Julie Gonzalez qui évoluent d’ailleurs à Toulouse maintenant. J’ai également fais quelques sélections avec l’équipe de France U17. J’ai arrêté le football pendant quelques années et j’ai repris à Muret en D1 et en D2. C’est en 2012 en que je me suis mise à fond dans le futsal, à temps plein, et je fais également partie de l’équipe de France avec Marine Magnier, Adeline Boyer ..


Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.
Bouton retour en haut de la page
Fermer