FootballFootball : Coupe du Monde 2019

CdM : L’Allemagne en démonstration face au Nigéria ?

Ce samedi débutent les huitièmes de finale de la Coupe du Monde. Pour lancer ces phases finales, l’Allemagne et le Nigéria se retrouvent à 17h30 au Stade des Alpes de Grenoble, dans une rencontre ou la NationalMannschaft part ultra favorite.

Après deux semaines de compétition et des phases de poule qui ont tenu toutes leurs promesses, c’est le grand début des phases finales ce samedi. A 17h30, l’Allemagne et le Nigéria s’affrontent, avant la rencontre très ouverte entre la Norvège et l’Australie à 21h.

>> A LIRE AUSSI : Un huitième de finale très ouvert entre la Norvège et l’Australie

Pour ce premier huitième de finale, les débats semblent assez déséquilibrés. D’un côté l’Allemagne, deux fois championne du monde (2003, 2007), et qui a toujours atteint au minimum les quarts de finale du Mondial en huit participations. De l’autre, le Nigéria, meilleure nation africaine et qui s’est qualifié in extremis pour les phases finales de cette édition 2019.

Si un match n’est jamais joué à l’avance, la tâche s’annonce compliquée pour les Nigérianes face à l’armada offensive allemande. En pleine confiance, Alexandra Popp et ses partenaires aborderont ce match dans la peau des favorites, après une phase de poule quasi parfaite. Trois victoires, six buts inscrits et aucun encaissé, l’Allemagne est prête pour les phases finales.

Asisat Oshoala attendue comme le messie

Une joueuse incarne les espoirs des Super Falcons, Asisat Oshoala. L’attaquante du FC Barcelone est LA superstar et l’atout offensif numéro un du Nigéria. Sa vitesse et sa technique sont capables de transpercer n’importe quelle défense, et la native d’Ikorodu sera attendue comme le messie lors de cette rencontre, pour permettre au Nigérianes de disputer vingt ans après, un quart de finale de Coupe du Monde.


Photo à la Une (@DFB Team)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité