FootballFootball : Coupe du Monde 2019

CdM : L’oeil de Pierluigi Collina sur l’arbitrage

A l’issue de la phase de groupe, Pierluigi Collina est largement revenu sur les décisions arbitrales qui font tant parler sur cette Coupe du Monde.

Qu’il y ait la VAR ou non, l’arbitrage fera toujours parler les passionnés de ballon rond. Après deux semaines de compétition, les situations litigieuses sont nombreuses. On pensera notamment à ces nombreux pénaltys retirés. Sur le site de la FIFA, Pierluigi Collina, président de la commission d’arbitrage de l’instance internationale, est venu à la rescousse de ses confrères et consoeurs. « Je rappelle à tous que, pendant longtemps, les gardiens de but ont dû garder les deux pieds sur la ligne de but jusqu’à ce qu’un penalty se fasse » a souligné l’Italien sur le site de la fédération internationale. « Cela rendait la tâche difficile pour un gardien de but et également pour les arbitres d’appliquer ce que la règle dictait. Nous avons finalement décidé d’aider les gardiens de but en leur permettant de n’avoir qu’un pied sur la ligne de but au lieu de deux. Depuis ce changement, leur travail est nettement plus facile qu’auparavant et il leur est également plus facile de respecter la loi en vigueur. Ensuite, si une loi existe, les arbitres doivent la faire respecter, en particulier lorsque des outils tels que la VAR ou la Goal Line Technologie sont disponibles. »

>>A LIRE AUSSI : Zoom sur les salaires des 23 Bleues

Avec ces nouvelles technologies, les arbitres sont directement informés, via leur oreillette, que la gardienne a quitté la ligne de but avant que la joueuse de champ ne touche le ballon. Pour Collina, le nombre de centimètres grappillés n’a aucune importance. « Il n’y a pas de «petit» ou de «gros» hors-jeu – il y a simplement un hors-jeu. Si un gardien de but commet une infraction en quittant les pieds de la ligne d’en-but avant le tir, le VAR ne peut rien faire d’autre qu’intervenir et informer l’arbitre que le penalty doit être retiré. » L’ancien arbitre emblématique de la planète foot souligne également tout le travail de pédagogie qui a été fait, en amont de la compétition, avec les gardiennes et sélections. « Toutes les équipes ont été dûment informées début mars et les gardiens de but ont eu le temps de s’y habituer. Et comme mentionné, le changement récent rend le travail du gardien de but plus facile qu’auparavant. »


Photo à la Une : (@FIFA/Pierluigi Collina)

Léo Labica

Léo Labica, fondateur du site aux côtés de Romain Boisaubert et Marvin Mathieu. Passionné de sport depuis ma tendre enfance, je nourris une grande appétence pour le sport féminin depuis une dizaine d'année. Le foot, le basket, le cyclisme ou le tennis.. autant de discipline qui me font rêver. Passé par les rédactions de Vélo101 ou de Sport 365, j'ai pu vivre au plus près les évènements sportifs. C'est désormais sur le sport féminin que je me concentre à maintenant vingt-quatre ans en créant "Le Sport au Féminin". Plus qu'une passion, un devoir !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer