FootballFootball : Coupe du Monde 2019

CdM : L’Espagne, un « adversaire de taille » pour les Etats-Unis

Ce lundi (18h), l’Espagne et les Etats-Unis s’affrontent pour une place en quarts de finale de la Coupe du Monde. Si l’expérience des Américaines est un avantage certain, Jill Ellis, sélectionneuse des USA, redoute son adversaire du jour. 

Les Etats-Unis rentrent dans le vif du sujet. Le carton face à la Thaïlande lors de leur premier match de la Coupe du Monde (13-0) est bien loin. Il faut à présent redoubler de vigilance, car les Stars and Stripes vont se frotter à une équipe qu’elles connaissent peu. Sur le chemin des tenantes du titre se dresse l’Espagne, invité surprise des phases finales. Pour sa deuxième participation au Mondial, l’équipe de Jorge Vilda s’est montrée robuste, ne concédant qu’un but face à l’Allemagne d’Alexandra Popp. La team USA va devoir trouver la faille dans une défense bien en place. 

>> A LIRE AUSSI : L’Allemagne assure l’essentiel face à l’Espagne

Difficile de tirer un bilan des confrontations entre ces deux sélections puisqu’il n’y en a eu qu’une, en janvier dernier. Les Etats-Unis avaient réussi à s’imposer de justesse à Alicante sur le plus petit des scores (1-0). « C’était capital pour nous de les affronter pour la première fois a expliqué Jill Ellis en conférence de presse ce dimanche. J’ai beaucoup poussé pour que ce soit le cas. Mais on ne se soucie pas des leçons qu’a pu tirer l’Espagne de ce match. C’est un adversaire de taille, et on doit s’assurer d’être dans les meilleures dispositions possible. Mais on se focalise sur nous. »

>>À LIRE AUSSI : La Norvège passe l’obstacle australien

À Auguste Delaune, l’exploit semble réalisable pour la Roja. La sélection Ibérique n’a plus rien à perdre et va jouer libérée face à l’ogre américain. Au contraire d’Alex Morgan et de ses coéquipières, qui pourrait tomber de très haut en cas d’élimination. Mais les États-Unis ont prouvé que dans l’adversité, elles pouvaient trouver les ressources nécessaires pour s’imposer. Le match contre la Suède en phase de groupe en est l’illustration parfaite. 


Photo à la Une : (@seFutbolFem)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer