FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Les notes des Bleues : Diani au top, Torrent le flop

L’équipe de France a arraché sa qualification face au Brésil (2-1) à l’issue de prolongations insoutenables. Au stade Océane du Havre, les Bleues ont été malmenées par les Auriverdes, mais ont trouvé les ressources pour s’imposer dans les toutes dernières minutes. Kadidiatou Diani et Amandine Henry ont sorti un grand match pour permettre aux tricolores de filer en quart de finale.

Découvrez les notes de la rédaction. 

Sarah Bouhaddi : 5 

Sollicitée à plusieurs reprises, dans les airs comme sur la ligne, Sarah Bouhaddi a répondu présent. La joueuse de l’OL a sauvé sa sélection de l’égalisation. Dans la foulée du but français, Cristiane a parfaitement repris un coup de pied arrêté de la tête (55’). Bouhaddi a réussi à repousser le ballon sur la barre. Quelques minutes plus tard, elle n’a rien pu faire sur le seul but brésilien. 

Marion Torrent : 2 

Absente offensivement, et en grosse difficulté défensivement, Marion Torrent a pris l’eau sur sa rive droite. La latérale de Montpellier a été dépassée par les évènements, souvent débordée sur les offensives brésilienne. Ses errements défensifs ont d’ailleurs coûté le but aux Bleues. Dans son dos, la Châlonnaise a souvent laissé le champ libre à Debinha, à l’origine du centre qui a permis au Brésil d’égaliser. 

Wendie Renard : 4 

Match mitigé pour la tour de contrôle de la défense centrale. Wendie Renard s’est montrée incisive dans les airs, suivant souvent les décrochages de Cristiane. Un engagement qui n’a pas toujours été payant pour la défenseure des Bleues. A la 36eme minute, elle n’a d’ailleurs pas été loin de se faire exclure. Sur une action anodine, elle a laissé trainer son pied sur le genou de Debinha. 

Griedge Mbock : 6 

Si l’alignement de la défenseure de l’OL n’a pas été parfait, laissant notamment en jeu Debinha sur le but du Brésil, Mbock a été solide dans ses interventions. Elle a surtout sauvé la France à la 105ème minute, lorsque Debinha a gagné  son duel face à Bouhaddi. Griedge Mbock est revenue de nul part pour dégager le ballon qui filait tout droit dans le but tricolore. 

Amel Majri : 6 

La latérale gauche des Bleues est montée en puissance durant cette rencontre. Imprécise sur ses centres, dans ses dribbles en première période, elle est restée concentrée et disciplinée défensivement. Dans la deuxième mi-temps, Amel Majri a pris plus de liberté sur son côté gauche, redoublant d’effort pour apporter du soutien. Mais le fait marquant de sa rencontre restera son superbe coup de pied arrêté à la 107ème minute. Elle a déposé le ballon dans la surface brésilienne sur le pied gauche d’Amandine Henry pour redonner l’avantage à l’équipe de France. 

Élise Bussaglia : 4 

Quelques ballons perdus et très peu de duels gagnés. Voilà ce qui résume la rencontre d’Élise Bussaglia. La sentinelle des Bleues est restée très basse pour permettre à Amandine Henry d’accompagner les offensives tricolores. Dans ce 4-4-2, elle s’est souvent retrouvée esseulé dans la bataille du milieu de terrain. La tâche n’était pas facile, certes. Mais la Sedanaise n’a pas répondu présent. 

Amandine Henry : 7 

La capitaine des Bleues a inscrit le but de la victoire, à la 107ème minute, reprenant parfaitement le coup de pied arrêté tiré par Amel Marji. Amandine Henry a gagné son duel avec sa défenseure direct pour propulser, d’un plat du pied parfait, le but dans les filets de Bàrbara. Dès les premières minutes, elle a montré la voie aux siennes, dans l’engagement. Elle n’a jamais baissé d’intensité pour finalement être récompensée en prolongation. 

Viviane Asseyi : 4 

En 80 minutes, Vivinho comme on la surnomme, n’a pas justifié sa titularisation. Placée sur le flanc droit dans le 4-4-2 de Corinne Diacre, elle a bien débuté la rencontre avec quelques percées sur son côté. Mais au fil des minutes, l’attaquante bordelaise a disparu et s’est cantonnée à défendre, parfois maladroitement. 

Eugénie Le Sommer : 4 

On attendait beaucoup d’Eugénie Le Sommer sur ce choc face au Brésil. L’attaquante des Bleues n’a pourtant pas été en mesure de faire parler son talent. Sur le côté gauche, la Grassoise a souvent manqué de précision dans ses gestes techniques. Elle a vendangé bon nombre d’occasion. Corinne Diacre pourra être satisfaite de son implication défensive, comme lorsqu’elle a évité Marta de s’ouvrir le chemin du but, sur un centre au second poteau. 

Kadidiatou Diani : 8

C’est la joueuse de cette rencontre. Intenable, Kadidatou Diani a été à la base de quasiment toutes les offensives des Bleues. Titularisée en pointe, elle a souvent dé-zoné pour offrir des solutions sur son flanc droit. Elle a délivré la passe décisive à Valérie Gauvin sur le premier but de la France. Mais durant toute la rencontre, elle n’a pas arrêté de provoquer, dribbler et servir ses partenaires. Un match plein. L’équipe de France n’aurait peut-être pas ramené ce succès du Havre sans sa performance exceptionnelle. 

Valérie Gauvin : 7 

La renarde des surfaces a encore frappé. Valérie Gauvin a de nouveau fait trembler les filets face au Brésil. Au retour des vestiaires, la finisseuse de la sélection tricolore s’est parfaitement démarquée dans la surface, avec un appel-contre-appel de génie, pour tacler le centre de Diani au fond du but de Bàrbara. 


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer