FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Suède-Canada, qui pour défier l’Allemagne en quart de finale ?

La Suède et le Canada s’affrontent ce lundi soir (21h) au Parc des Princes dans un match ouvert, alléchant, qui ne présente pas vraiment de favori.

Difficile de dégager un favori, tant cette confrontation entre le Canada et la Suède semble équilibrée sur le papier. Entre deux équipes qui ont terminé deuxième de leur groupe – Le Canada derrière les Pays-Bas, la Suède derrière les États-Unis – et qui pourraient retrouver l’Allemagne en quart de finale, le choc s’annonce palpitant.

Prime à la fraîcheur ?

Le sélectionneur suédois, Peter Gerhardsson, a préparé bien en amont ce huitième de finale, en préservant ses troupes lors du dernier match de poule perdu face aux États-Unis (2-0), dans une rencontre qui ne présentait qu’un seul enjeu : la première place du groupe. En mettant au repos sept de ses joueuses cadres, Peter Gerhardsson espère que son équipe présentera ce lundi soir le même visage que lors des deux succès inauguraux contre le Chili (2-0) et la Thaïlande (5-1).

De son côté, dans le sillage d’une Christine Sinclair (182 buts) proche du record de nombre de buts marqués en sélection, toutes nations confondues – le record est pour l’instant détenu par l’Américaine Abby Wambach avec 184 buts – le Canada entend bien valider son ticket pour les quarts de finale, comme lors de la dernière Coupe du monde.

2-2


Comme le score du dernier match entre les deux équipes, qui s’était soldé par match nul le mardi 31 juillet 2012, lors des Jeux Olympiques de Londres.

La composition probable des équipes :

Suède : Lindahl – Glas, Fischer, Sembrant, Eriksson – Hurtig, Seger, Rubensson, Asllani – Rolfö, Blackstenius
Canada : Labbé – Chapman, Zadorsky, Buchanan – Scott, Schmidt, Fleming, Lawrence – Beckie, Prince, Sinclair


Photo à la Une : (@FIFA)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer