FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Les Lionnes étaient trop fortes

Étincelante, l’Angleterre s’est aisément qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde en venant à bout de la Norvège (3-0). Impressionnantes depuis le début de la compétition, les Anglaises s’affirment comme un sérieux candidat à la victoire finale.

Jill Scott a montré la voie. D’entrée. À peine le temps de s’installer en tribunes que les spectateurs du stade Océane du Havre ont assisté à l’ouverture du score de la capitaine des Three Lions, qui a idéalement lancée les siennes sur le chemin du succès en reprenant un ballon qui traînait dans la surface d’une frappe croisée du droit (1-0, 3′). Le début d’un festival offensif, qui a conduit les joueuses de Phil Neville a dominé outrageusement ce premier quart de finale, tant techniquement que physiquement.

>> À LIRE AUSSI : L’équipe type des huitièmes de finale

Bien en place, les coéquipières de Stephanie Houghton n’ont laissé que très peu d’espaces aux Norvégiennes, qui peu avant la mi-temps, ont concédé un deuxième but, suite à une action collective entre Lucy Bronze et Nikita Parris, qui s’est conclue par le but d’Ellen White (2-0, 40′). En inscrivant sa cinquième réalisation dans la compétition, l’attaquante d’Arsenal est devenue la meilleure buteuse de cette Coupe du monde et a permis à son équipe de faire un premier break, avant que Lucy Bronze ne vienne définitivement achever la Norvège d’une sublime frappe aux vingt-cinq mètres qui a terminé sa course sous la barre d’Helmseth (3-0, 57′). À trois zéro, les Anglaises ont tranquillement géré, pour décrocher leur qualification pour les demi-finales. Comme en 2015.


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer