FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Norvège-Angleterre : Les notes de la rencontre

L’Angleterre s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du Monde suite à son large succès face à la Norvège (4-0). Retrouvez les notes de la rencontre.

>> A LIRE AUSSI : Les Lionnes étaient trop fortes

Les notes des Anglaises :

Karen Bardsley 6 : Peu sollicitée en première mi-temps, elle a réalisé de beaux arrêts dans le second acte pour préserver sa cage inviolée. Quatrième clean-sheet pour la gardienne de Manchester City qui n’a encaissé qu’un seul but depuis le début du tournoi.

Steph Houghton 6 : La capitaine des Lionesses a une nouvelle fois assumé son statut. Dans la lignée de son début de Coupe du Monde, elle a signé une grosse prestation et a rassuré toute sa défense. C’est elle qui a sauvé sur la ligne la grosse erreur de sa compère Millie Bright.

Millie Bright 5 : Souvent prise dans son dos par les attaquantes norvégiennes, elle a failli coûter un but à son équipe sur une passe en retrait mal dosée. Elle s’est montrée dangereuse sur les phases arrêtées et a obtenu un penalty en fin de match.

Demi Stokes 5 : Moins en vue que Lucy Bronze sur son côté gauche, elle a multiplié les efforts et a tout fait pour contenir les mouvements incessants de Graham Hansen.

Jill Scott 6 : Omniprésente au milieu de terrain, c’est elle qui a ouvert le score en début de match (3′, 1-0) d’un plat du pied plein de sang-froid au point de penalty. Un profil box-to-box très précieux pour les Lionesses et une présence non négligeable sur les coups de pieds arrêtés défensifs et offensifs.

Keira Walsh 6 : Elle a rempli son rôle de sentinelle en récupérant de nombreux ballons et en faisant le lien entre le milieu et l’attaque. A l’aise dans les transmissions, elle s’est parfois projetée pour apporter le surnombre en attaque.

Fran Kirby 5 : Peu en vue ce soir, elle a fait parler sa technique et sa vista sur quelques situations, mais n’a pas été aussi tranchante qu’à l’accoutumée dans son rôle de numéro 10. Remplacée par Georgiah Stanway (73′).

Nikita Parris 6 : plutôt brouillonne en début de match, elle est montée en puissance et a délivré une passe décisive pour Ellen White, après un bon débordement qui a cloué sur place son adversaire direct. Elle a ensuite manqué son deuxième penalty depuis le début de la compétition en fin de match.

Ellen White 7 : La buteuse de l’Angleterre a de nouveau répondu présent. Précieuse dans le jeu dos au but et dans la conservation du ballon, elle a inscrit le but du break (40, 2-0) avant de trouver le poteau sur une lourde frappe quelques minutes plus tard. Avec 5 réalisations, elle est co-meilleure buteuse de ce Mondial en compagnie de l’Australienne Samantha Kerr

Toni Duggan 4 : Totalement transparente et en manque d’inspiration dans ce match, elle a rapidement été remplacée par Best Mead (53′).

Joueuse du match : Lucy Bronze 8 : La latérale de l’OL a énormément apporté offensivement et n’a cessé de créer le surnombre, délivrant une passe décisive dès l’entame du match après un festival sur le côté droit. Elle a ensuite signé un but somptueux d’un boulet de canon à l’entrée de la surface qui n’a laissé aucune chance à la portière norvégienne (57′, 3-0). Inusable, elle a multiplié aller-retour sur son côté droit tout en étant très solide en défense.

Arrêt sur image avec le coup de pétard de Lucy Bronze (©FIFA)

Les notes des Norvégiennes :

Ingrid Hjelmseth 5 : Même si elle ne pouvait pas faire grand-chose sur le troisième but Anglais, la gardienne Norvégienne aurait pu faire mieux sur les deux premiers. Son jeu au pied n’a pas été rassurant mais elle a réalisé un bel arrêt en fin de match sur le penalty de Nikita Parris.

Ingrid Moe Wold 4 : Trop lente pour apporter offensivement, la joueuse du LSK Kvinner a eu du mal à contenir les offensive des Lionesses. Un match décevant comme pour toute la défense scandinave. 

Maren Mjelde 4 : Comme sa compère en défense centrale, elle a souvent été inquiétée par les attaquantes anglaises. La capitaine Norvégienne était complètement perdue sur le premier but Anglais et elle n’a réussi que très peu de bonnes interventions. Elle a tenté de motiver ses partenaires et de maintenir le navire scandinave à flot. En vain.

Maria Thorisdottir 3 : Déjà en difficulté lors du huitième de finale face à l’Australie, la défenseuse centrale de Chelsea n’a pas été rassurante, avec de nombreuses pertes de balle et une erreur flagrante sur le but de Nikita Paris. C’est elle qui a commis la faute qui a offert le penalty aux Anglaises en fin de match.

Kristin Minde 2 : Un match à oublier pour la latérale gauche de Wolfsburg. Fautive sur les deux premiers buts Anglais, elle a été prise à défaut par Nikita Parris tout au long de cette rencontre et n’a jamais réussi à répondre dans l’impact physique.

Ingrid Syrstad Engen 4 : Pas mal de déchet dans son jeu mais elle a tenté de faire la différence en prenant des risques dans les transmissions. Défensivement, elle a laissé beaucoup d’espace dans son dos, à l’image du deuxième but Britannique.

Vilde Boe Risa 4 : Sa qualité de passe est réelle mais c’était un jour sans pour pour elle, comme pour bon nombre de ses coéquipières. Elle a souvent été dépassée par la vitesse des joueuses Anglaises.

Guro Reitten 4 : Elle a beaucoup tenté mais a peu réussi. Si son niveau technique n’est pas a remettre en question, la Norvégienne a parfois fait les mauvais choix et n’était pas dans le tempo de son équipe, et n’a pas suffisamment apporté offensivement.

Karina Saevik 3 : Très en vue durant les quinze premières minutes de ce match puis plus rien. Remplacée par Lisa-Marie Utland, qui a tenté d’apporté quelques chose avec sa fraîcheur physique.

Caroline Graham Hansen 3 : Un très mauvais match de la part de la maitre à jouer de Wolfsburg. Après un huitième de finale exceptionnel contre l’Australie, l’attaquante scandinave a été transparente ce soir. Trop de mauvais choix et surtout peu de conviction pour la numéro 10 scandinave. Très décevant pour une joueuse qu’on attendait à un bien meilleur niveau sur ce quart.

Isabell Herlovsen 6 : C’est la Norvégienne qui s’est le plus donnée durant cette rencontre. Même si elle a fait beaucoup de mauvais choix, c’est la seule qui a osé tenter et essayer de renverser le scénario de ce match qui a été plus que difficile pour l’ensemble de sa sélection.


Photo à la Une (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer