FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Le moment est venu pour les Bleues d’écrire l’histoire

L’équipe de France a l’occasion de marquer l’histoire en se qualifiant en demi-finale de sa Coupe du monde, chez elle, devant son public, dans son jardin du Parc des Princes. Pas favorites au coup d’envoi, les Bleues ont les armes pour faire trembler les championnes du monde en titre, considérées comme la meilleure équipe de la planète.

Elles y sont. Enfin. Depuis le temps qu’elles l’avaient coché, ce rendez-vous, ces retrouvailles, avec les États-Unis, cette nation impressionnante, érigée au rang de meilleure de la planète, à la puissance offensive inégalable, favorite désignée à sa succession, quatre ans après son sacre. Mais portées par tout un peuple, par un public sous le charme d’une équipe pétillante, les Bleues ont une occasion unique de créer l’exploit, en faisant tomber l’ogre américain, quelques mois après un net succès (3-1) en amicale, face à ces mêmes américaines, certes diminuées, et sans Megan Rapinoe, star à la chevelure peroxydée de rose, capitaine déterminée à l’emporter.

Une finale à Lyon à aller chercher, un billet pour les JO à valider

Qualifiée in-extremis face au Brésil en huitièmes (2-1, a.p.), l’équipe de France s’avance avec encore quelques interrogations, au moment de retrouver la meilleure attaque de la compétition (20 buts). Si Corinne Diacre devrait aligner son équipe type, avec Gaëtane Thiney en soutien de Valérie Gauvin, la clé de cette rencontre pourrait bien se trouver sur les ailes, où Eugénie Le Sommer, mais surtout Kadidiatou Diani, auront un vrai rôle à jouer. Étincelante aux côtés de Delphine Cascarino en janvier dernier lors de la victoire face au USA, la Parisienne pourrait se présenter comme le facteur X de ce match. Une rencontre qui pourrait permettre aux Bleues d’écrire une nouvelle page de leur histoire, sur la longue route qui les conduira peut-être vers leur premier titre de champion du monde, le 7 juillet prochain à Lyon.

Les compositions probables (21h au Parc des Princes) :

FRANCE : Bouhaddi – Torrent, Mbock, Renard, Majri – Bussaglia, Henry (cap.) – Diani, Thiney, Le Sommer – Gauvin

ÉTATS-UNIS : Naeher – O’Hara, Dahlkemper, Sauerbrunn, Dunn – Ertz, Lavelle, Horan – Heath, Morgan, Rapinoe


Photo à la Une : (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer