TennisTennis : WTA

Wimbledon : Garcia prend une bulle, Cornet trop juste, Gauff entre dans l’histoire

La première journée du prestigieux Wimbledon a été riche en émotions, marquée par les éliminations des Françaises Caroline Garcia et Alizé Cornet, et l’éclosion de la pépite Cori Gauff.

Caroline Garcia sort par la petite porte de cette édition 2019 de Wimbledon. Opposée à Shuai Zhang (51e), la Française s’est fait surprendre et s’est sèchement inclinée (6-4, 6-0). Une grosse déception pour la numéro un tricolore qui restait sur de bons résultats et un titre à Nottingham. Après son échec au troisième tour à l’Open d’Australie et au second de Roland-Garros, la Parisienne éprouve de grosses difficultés lors des grands rendez-vous cette saison, à l’exception de la Fed Cup où elle est parvenue à se surpasser.

Moins garnie au tirage au sort, Alizé Cornet n’a pas réussi à créer l’exploit face à Victoria Azarenka, une adversaire qu’elle n’a jamais battu en cinq confrontations. La Biélorusse s’est logiquement imposée (6-4, 6-4) et affrontera l’Australienne Alja Tomljanovic au second tour (26 ans, 49e).

Cori Gauff prend le pouvoir

A seulement 15 ans, Cori Gauff impressionne et s’est offert une victoire de prestige face à l’une de ses idoles, Venus Williams. Bluffante, la jeune pépite a été très solide face à l’une des joueuses qui a marqué l’histoire de son sport, et qui lui a donné l’envie de jouer au tennis: « Je l’ai remercié pour tout ce qu’elle a apporté au tennis. Je ne serais pas là sans elle. J’ai toujours voulu lui dire ça. » Une victoire en deux sets (6-4, 6-4) qui lui ouvre les portes du second tour, où elle retrouvera la Slovaque Magdalena Rybarikova (139e).

>> A LIRE AUSSI : La réaction de Cori Gauff après sa qualification


Photo à la Une (@Wimbledon)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité