TennisTennis : WTA

Pauline Parmentier : « Forcément des regrets, pas mal de déception »

Dernière française encore en lice à Wimbledon, Pauline Parmentier (33 ans, n°88 WTA) s’est inclinée sur le gazon londonien, ce jeudi, face à l’Espagnole Carla Suarez Navarro en deux ties-breaks (7-6 [2], 7-6 [4]). La Tricolore s’est confiée à l’issue de sa défaite.

« C’était un très bon match, j’ai forcément des regrets et pas mal de déception sur ce match. J’ai beaucoup d’occasions, je suis devant dans les deux sets et après j’ai fait vraiment deux mauvais débuts de tie-break et contre ce genre de fille qui ne donne rien, ça fait la différence. Mais j’ai réussi à produire vraiment un très beau niveau de jeu et faire un super match. Je suis partagée, à la fois contente et à la fois déçue parce que quand on produit ce genre de jeu, on se met à y croire.

>> À LIRE AUSSI : Mladenovic et Parmentier prennent la porte

Il fallait que je crée du jeu tout le temps, forcément dans les moments un peu chauds je me tendais un peu plus. Ça fait quinze jours que je me pousse aux fesses pour sortir de ma zone de confort, venir faire plus de volées, faire des choses différentes. Dans les moments un peu tendus, ça m’a coûté. Je repars avec plein de choses positives, je me suis surprise, comme quoi parfois il faut attendre la fin de carrière pour se surprendre. »


Photo à la Une : (@FFT)

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer