FootballFootball : Coupe du Monde 2019

Angleterre-Suède : Les notes de la rencontre

La Suède a décroché le bronze en venant à bout de l’Angleterre (2-1) à l’occasion de la petite finale de la Coupe du Monde. Retrouvez les notes de la rencontre, avec une Sofia Jakobsson étincelante et une Alex Grennwood aux abonnés absents.

Les notes des Anglaises :

Carly Telford 4 : En difficulté dans son jeu au pied, la portière n’a pas rassuré sa défense. Parfois hésitante dans ses sorties, elle ne pouvait pas faire grand chose sur les deux buts des Suédoises.

Lucy Bronze 4 : Très discrète en première mi-temps et en difficulté défensivement, elle s’est ressaisie dans le second acte. Plus en jambes, elle a multiplié les débordements mais a cruellement manqué de réussite.

Abbie McManus 4 : Titulaire pour la première fois dans cette Coupe du Monde en raison de la suspension de Millie Bright, elle a été mise en difficulté par les attaquantes suédoises. Parfois brouillonne à la relance, elle s’est souvent reposée sur sa compère dans la charnière centrale. Remplacée par Rachel Dany (83e).

Steph Hougthon 5 : La capitaine des Lionesses a tenté tant bien que mal de contenir les virevoltantes Blågult, surtout en première mi-temps. Moins inquiétée dans en deuxième période, elle a fait parler sa puissance physique.

Alex Greenwood 2 : Dépassée par Sofia Jakobsson, battue dans tous les duels, la latérale gauche de l’Angleterre a vécu un cauchemar dans cette rencontre. Elle est fautive sur le premier but suédois après un ballon mal dégagée en pleine surface.

Jill Scott 4 : Transparente en début de match, elle est peu à peu montée en puissante mais n’a pas imprégné le rythme comme elle a l’habitude de le faire. Beaucoup de ballons touchés mais quelques imprécisions dans les transmissions.

Jade Moore 4 : Battue dans les duels, elle n’a pas su répondre à l’impact imposé par le milieu de terrain des Nordiques. Avertie en fin de match, elle a eu le mérite de ne jamais rien lâcher.

Fran Kirby 6 : Au coeur du jeu, elle a été à l’origine de beaucoup des offensives anglaises. Elle a relancé les Lionesses en égalisant. Une percée côté droit qui a laissé sur place Eriksson, avant d’enchaîner avec un crochet et une frappe du gauche parfaite (32e, 2-1). Sans aucun doute la meilleure joueuse de son équipe dans ce match.

Nikita Parris 5 : La future attaquante de l’OL a fourni beaucoup d’efforts, notamment en deuxième mi-temps. Sa vitesse a parfois fait mal à son adversaire direct, mais elle ne s’est pas montrée décisive et a réalisé une prestation mitigée, à l’image de son mondial.

Ellen White 6 : L’attaquante phare des Anglaises a beaucoup donné face à aux rugueuses défenseuses jaunes et bleus. En manque de réussite, elle a inscrit un but refusé pour une légère main.

Beth Mead 5 : Plutôt en jambe sur son côté gauche, c’est elle qui a délivré le centre pour Ellen White sur le but refusé d’Ellen White. Remplacée par Jodie Taylor (50e).

Les notes des Suédoises :

Hedvig Lindahl 6 : Probablement la meilleure gardienne de cette Coupe du Monde. Son expérience a beaucoup apporté et elle a rassuré sa défense depuis le match d‘ouverture. Présente dans les airs, elle ne pouvait rien sur le superbe but de Fran Kirby.

Hanna Glas 6 : Quasiment jamais inquiétée dans cette rencontre, la latérale droite du PSG s’est montrée très solide comme depuis le début de la compétition. Plus discrète offensivement en deuxième mi-temps.

Nilla Fischer 7 : La doyenne de la sélection suédoise a signé une prestation XXL pour son dernier match en Coupe du Monde. Impériale dans les duels et précieuse à la relance, elle a réalisé un sauvetage héroïque sur sa ligne en fin de match.

Linda Sembrant 6 : Tout comme sa coéquipière en défense centrale, la défenseuse du MHSC a réalisé un bon match. Solide dans les airs, elle a tout donné face à une des meilleures joueuses de ce tournoi, Ellen White.

Magdalena Eriksson 5 : Très en vue en début de match, elle a baissé le pied en second période à l’image de toute son équipe. Dans l’ensemble, elle a bien contenu son adversaire direct Nikita Parris en se montrant solide dans les duels.

Caroline Seger 6 : La capitaine a totalement rempli son rôle de sentinelle dans ce match, comme depuis le début de la compétition. Intelligente dans son placement, elle a récupéré de nombreux ballons et a souvent stoppé les offensives des Lionesses grâce à son bon placement.

Nathalie Bjorn 5 : Si elle a commencé le match tambour battant, elle a petit a petit perdu le fil face à la remuante Fran Kirby. Irréprochable dans l‘attitude, elle a fait preuve d‘une grande combativité et d‘une agressivité exemplaire.

Kosovare Asllani 7 : La touche technique des Blågult a une nouvelle fois répondu présent. Elle a ouvert le score et a inscrit son troisième but de la compétition, sur un ballon mal dégagée dans la surface. Son placement entre les lignes et sa vision du jeu ont beaucoup gêné les Lionesses. Son absence s’est faite ressentir après sa sortie, remplacée par Julia Zigiotti (46e).

Fridolina Rolfo (non notée) : Disponible et inspirée, c’est elle qui a délivré le centre sur l’ouverture du score des Suédoises. Elle s’est ensuite blessée et a été remplacée par Lina Hurtig (5) (28e), qui a multiplié les aller-retour sur son côté gauche et qui a beaucoup participé aux tâches défensives dans une deuxième mi-temps à l’avantage de l’Angleterre.

Stina Blackstenius 6 : Très en jambe dans cette rencontre, la jeune pépite des Scandinaves a beaucoup combiné et a constamment offert des solutions à ses partenaires dans cette rencontre. C’est elle qui a délivré la passe décisive sur le but magnifique de Sofia Jakobsson.

Joueuse du match : Sofia Jakobsson 8 : Un match plein de la part de l’attaquante du MHSC. Très mobile sur le front de l’attaque, sa vitesse et sa technique ont fait mal aux défenseuses anglaises. Elle a inscrit un but sublime d’une frappe enroulé petit filet, qui n’a laissé aucune chance à Carly Terford (22e, 2-0).


Photo à la Une (@FIFA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer