BasketBasket : Equipe de France

Les Bleues à deux marches de la gloire

L’équipe de France à l’occasion d’atteindre sa quatrième finale européenne de rang. Mais pour s’y faire, les Bleues devront écarter la Grande-Bretagne, ce samedi soir (18h), après avoir dominé difficilement la Belgique au tour précédent.

Elles ont assuré l’essentiel. En arrachant la victoire, dans la douleur certes, face à la Belgique (84-80, a.p.), l’équipe de France s’est qualfiée pour la sixième fois consécutive en demi-finale d’un Euro, mais a surtout validé son ticket pour le tournoi de qualification olympique, qui se disputera en février 2020. Mais les Bleues ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin. Après trois finales perdues (2013, 2015, 2017), lors des trois dernières éditions, les coéquipières de Sandrine Gruda entendent bien écarter la Grande-Bretagne et se débarrasser de l’Espagne ou la Serbie en finale pour reconquérir le titre et s’asseoir à nouveau sur le toit de l’Europe.

Mais face aux Britanniques, surprises de cet Euro, elles qui n’ont jamais atteint le dernier carré d’une compétition continentale, les Bleues devront se méfier et assumer leur statut de favorites. « Les sous-estimer serait une très grosse erreur, souffle la capitaine, Endy Miyem. Ces filles ne lâchent rien, ce sont des guerrières. Mais on a montré qu’on était capables de se concentrer sur nos objectifs sans se voir plus grande que l’on est. » Étincelante face aux Belges (33 points, 10 rebonds), Sandrine Gruda aura une nouvelle fois un précieux rôle à jouer. Tout comme Marine Johannès, décevante depuis deux matchs.

4


Comme le nombre de points qu’il manque à Sandrine Gruda pour faire son entrée dans le top 3 des meilleures marqueuses de l’histoire de l’équipe de France. L’intérieur martiniquaise a inscrit jusqu’ici 2436 points en 188 sélections.


Photo à la Une : (@FIBA)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité