RugbyRugby : Equipe de France

Super Séries 2019 : Les Bleues ont rendez-vous avec les All Blacks

Le XV de France féminin défie ce samedi soir (23h) à San Diego la Nouvelle-Zélande, tombeuse des États-Unis pour son premier match (33-0), avec l’espoir de réaliser l’exploit, quelques jours après sa défaite inaugurale face au Canada (36-19).

« C’est une équipe qui transpire le rugby. » C’est en ces mots que Jessy Trémoulière a résumé les All Blacks, cette équipe de stars, que s’apprête à défier les Bleues, ce samedi soir à San Diego, à l’occasion de la deuxième journée des Super Séries 2019. « Une équipe bien en place défensivement, costaud, solide. »

Défaite pour son entrée en lice dans la compétition face au Canada (36-19), l’équipe de France entend rapidement réagir, face à la meilleure équipe du monde. « Il faut rebondir et apprendre de nos erreurs. Dans ce genre de compétition, il faut relever la tête rapidement et gagner chaque match quel que soit l’adversaire, a confié l’arrière de l’équipe de France. Nous les avons observées sur leurs deux premiers matches, je pense qu’elles ont une revanche à prendre quant à la tournée d’automne. Maintenant, il faut jouer notre jeu, ce que nous n’avons pas fait face au Canada. Il y a des opportunités face à cette équipe-là, nous avons bien étudié ça afin de mettre en place un plan de jeu pour les contrer. »

Et pour ce choc au sommet, la sélectionneuse des Bleues, Annick Hayraud, a décidé de bouleverser son quinze de départ, en titularisant plusieurs de ses cadres, à l’image de Jessy Trémoulière et de Céline Ferer. La jeune et talentueuse demi de mêlée Pauline Bourdon sera également alignée d’entrée, tout comme la troisième ligne Coumba Diallo et l’ailière Marine Ménager.

Dans ces Women’s Rugby Super Séries, les Françaises devront encore affronter l’Angleterre et les États-Unis dans ce tournoi regroupant les cinq nations majeures du rugby féminin.


Photo à la Une : (@FFR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité