RugbyRugby : Elite 1

Fabrice Ribeyrolles (ASM Romagnat) : « Plus compliqué que les saisons passées »

À quelques semaines de la reprise du championnat, l’entraîneur de l’ASM Romagnat, Fabrice Ribeyrolles, s’est confiée dans les colonnes de La Montagne sur le recrutement, les objectifs et la concurrence à venir cette saison en Élite 1. Extraits.

Le recrutement

« L’arrivée de Jessy Trémoulière ? C’est une excellente nouvelle pour nous. Elle sera présente tous les week-ends. Elle arrive avec de grosses ambitions personnelles et collectives et son expérience sera un vrai plus. On a eu plus de mal à recruter en première ligne. C’est le seul point noirEn revanche, pour les trois-quarts, je vais avoir à faire des choix. Ce qui n’était pas trop le cas jusqu’à maintenant. Mais cela signifie aussi que l’on va avoir des entraînements de qualité avec plus d’opposition. C’est important pour la progression des filles. »

Les objectifs

« Depuis trois ans qu’on est en première division, on franchit des étapes, il faut continuer. L’an dernier, on a perdu en quarts. Si tout se passe bien, qu’on n’a pas de gros pépins – notamment devant -, je pense qu’on a les moyens de progresser par rapport à la saison dernière »

La concurrence

« Toulouse, Blagnac et Rennes s’avancent comme les prétendants au top 4. Lyon vient de monter mais a fait un gros recrutement. Caen est désormais un club habitué à la première division. Lille est en reconstruction depuis un an mais il va pouvoir s’appuyer sur ses cadettes championnes de France. Bordeaux est peut-être un peu plus en difficulté, il vient de perdre beaucoup de filles à l’intersaison. Mais globalement, je pense que les écarts vont se réduire progressivement. Cela risque d’être un peu plus compliqué que les saisons passées. »


Photo à la Une : (@DR)

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité