TennisTennis : WTA

Wimbledon : La finale en cinq chiffres

Serena Williams et Simona Halep s’affrontent ce samedi à 14h pour la grande finale du prestigieux tournoi de Wimbledon. Retrouvez les chiffres clés de la rencontre.

9-1

Sur les dix confrontations entre les deux femmes, Serena Williams en a remporté neuf, dont trois en Grand Chelem. La seule victoire de la Roumaine remonte à 2014, où elle avait atomisé l’Américaine 6-0, 6-2 au Masters de Singapour. Ce samedi, ce sera la troisième fois que les deux joueuses s’affrontent en finale (Masters de Singapour en 2014 et Cincinnati en 2015).

23

C’est le nombre de titre de Grand Chelem glané par Serena Williams. Ahurissant. Sept succès à l’Open d’Australie et à Wimbledon, six à l’US Open et trois à Roland-Garros. Si elle venait à s’imposer ce samedi, l’Américaine entrerait encore un peu plus dans la légende du tennis et du sport, en égalant le record de titres détenu jusqu’ici par l’Australienne Margaret Court.

1

Simona Halep est la première joueuse roumaine de l’histoire à se hisser en finale à Wimbledon. Assurée de réintégrer le Top 5 à l’issue du tournoi, la native de Constanta aura à cœur de décrocher son deuxième titre en Grand Chelem, un an après son sacre sur l’ocre parisienne à Roland-Garros. Jusqu’à présent, la Roumaine a disputé quatre finales de Grand Chelem pour un seul titre.

45

C’est le nombre d’aces réalisé par Serena Williams depuis le début de la quinzaine londonienne. Sans aucun doute l’une des clés de la rencontre, car face au métronome Simona Halep, l’Américaine devra tout faire pour raccourcir les échanges, sous peine de rentrer dans un bras de fer du fond de court. Un domaine où la Roumaine excelle.

72-22 / 18-17

C’est le bilan respectif de Serena Williams et Simona Halep en finale sur le circuit WTA. Si l’Américaine a des statistiques impressionnantes dans ce domaine, c’est un peu moins le cas de la Roumaine, qui a également perdu ses trois dernières (Cincinnati 2018, Doha 2019 et Madrid 2019).


Photo à la Une (@WTA)

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer