Tennis

Zoom sur Amélie Mauresmo, la tenniswoman française au palmarès inégalé

Retour sur les figures emblématiques qui ont marqué l’histoire du sport féminin français. Aujourd’hui, focus sur Amélie Mauresmo, la joueuse de tennis française la plus brillante de l’histoire.

Amélie Mauresmo est née le 5 juillet 1979. À quatre ans, suite à la victoire de Yannick Noah à Roland Garros en 1983, la jeune fillette décide de s’inscrire au tennis. En juniors, la Tricolore impressionne avec d’abord une demi-finale aux Petits As en 1993, une compétition prestigieuse qui a vu les plus grandes championnes briller à l’image de Martina Hingis ou Kim Clijsters. Puis en 1996, elle remporte successivement Roland Garros juniors et Wimbledon juniors. De quoi terminer première à la Race à l’issue de la saison.

Une carrière riche en victoire

Mauresmo se fait connaître aux yeux du public français et même à l’international, suite à l’Open d’Australie 1999 où elle perd en finale face à Hingis. Elle a ensuite du mal à confirmer dans les plus grands tournois mais remporte néanmoins de nombreux titres dans les compétitions dites inférieures, lui permettant de rester dans le top 10 mondial. La tenniswoman au revers à une main refait parler d’elle aux Jeux Olympiques 2004 en décrochant l’argent.

@AFP

En 2005, la Française gagne le Masters face à Mary Pierce avant de rencontrer une année 2006 éclatante en remportant notamment deux tournois du Grand Chelem. En Australie d’abord, elle profite de l’abandon de Justine Hénin en finale puis dans le temple du tennis, à Wimbledon, elle prend de nouveau le dessus sur la Belge. Mauresmo atteint également la finale du Masters à la fin de l’année. La Française peine néanmoins à rester sur sa dynamique et va connaître un lent déclin jusqu’à sa retraite annoncée en décembre 2009. Au total, sa carrière est riche, avec vingt-cinq titres en simple, trois titres en double, une médaille olympique, un titre en Fed Cup et une place dans le Hall of Fame. Cela fait de la joueuse la Française la plus titrée de l’histoire.

Une après-carrière pleine d’activités

Après sa retraite, Amélie Mauresmo entame une carrière de consultante aux micros de France Télévisions et Eurosport. Outre son nouveau métier de consultante, la droitière âgée de quarante ans reste proche des courts en devenant entraîneuse ou sélectionneuse. Victoria Azarenka, Andy Murray, Mickaël Llodra ou actuellement Lucas Pouille sont passés sous ses ordres. Elle emmène également l’équipe de France féminin en finale de la Fed Cup 2016. Que ce soit pendant ou après sa carrière, le nom Mauresmo est ainsi associé à la réussite.


Photo à la Une (@Eurosport)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer