FootballFootball : Division 1

Élise Bussaglia : « Je ne suis pas fataliste, juste réaliste »

Alors que la D1 Arkema reprend ses droits ce samedi avec la première journée de championnat, l’expérimentée milieu de terrain dijonnaise, Élise Bussaglia (33 ans, 192 sélections), s’est exprimée sur l’engouement autour du football féminin depuis la Coupe du monde. Et pour la désormais ex-internationale française, cela ne devrait pas forcément se refléter sur la D1.

« Il y aura un petit peu plus de licenciées dans les clubs. Mais je ne m’attends pas forcément à grand-chose quant à un effet Coupe du monde. Je ne suis pas fataliste, juste réaliste. Oui, il y a eu de l’engouement pour la Coupe du Monde, car les matches se jouaient dans des stades modernes. Mais en Division 1, le gros problème concerne les structures. Hormis l’OL, le Paris SG et un ou deux autres clubs comme Montpellier, les autres souffrent d’un manque d’infrastructures. Souvent, nous jouons dans des stades et sur des pelouses qui ne sont pas à la hauteur des exigences de la D1. Pour attirer des spectateurs, il faudrait que les gens aient envie de venir, dans des stades adaptés et confortables. Ce n’est pas toujours le cas. Il faut aussi que le spectacle proposé soit d’un bon niveau. »

« L’Allemagne est le meilleur exemple en Europe »

« L’Allemagne est le meilleur exemple en Europe. Le championnat est totalement professionnel, les stades sont modernes, confortables pour le public. En Espagne, il y a encore des endroits où l’on joue sur des pelouses catastrophiques. Mais je sais que des moyens importants vont être mis pour développer le football féminin espagnol. Cela dit, je pense que l’une des futures places fortes en Europe sera l’Angleterre, où les choses avancent très vite. Les joueuses vont être attirées de plus en plus par le championnat anglais. Parce que, comme dans tous les métiers, on va d’abord là où les conditions de travail et où les salaires sont les plus intéressants. »


Photo à la Une : (@FIFA)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité