HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Nice, Brest, Nantes, l’ESBF : Les outsiders ont les crocs

Alors que la LFH reprendra ses droits ce mercredi après de longues semaines d’attente, les outsiders du championnat seront surveillées de près cette saison. Nice, Brest, Nantes et l’ESBF ont les crocs. Ces quatre équipes feront tout pour mettre un terme à l’hégémonie de Metz.

Après une saison 2018/2019 riche en émotions, l’exercice à venir s’annonce encore plus palpitant, avec du suspense à tous les étages. Et si le Metz Handball a les armes pour enchaîner un cinquième sacre national consécutif, Niçoises, Brestoises, Nantaises et Bisontines ne l’entendent pas de cette oreille. Zoom sur les quatre outsiders de notre championnat.

OGC Nice Handball

Vice champion de France pour la première fois de son histoire l’an passé, l’OGC Nice entame cette saison avec de grandes ambitions. Les Aiglonnes découvriront aussi la Coupe d’Europe, avec une qualification historique en Coupe EFH. Malgré les départs des talentueuses Carmen Martin et Linnea Torstenson, les Niçoises ont conservé leur colonne vertébrale, à l’image d’une Hatadou Sako qui devrait continuer sa folle ascension. Pour cette première journée de LFH, les Azuréennes recevront le promu Mérignac et auront à coeur de lancer leur saison de la meilleure des manières.

A LIRE AUSSI : LFH (playoffs) : L’OGC Nice réalise l’exploit face à Brest et rejoint Metz en finale

Brest Bretagne Handball

A la différence de Nice, Brest reste sur une saison 2018/2019 mitigée, avec une élimination en demi-finale de playoffs, une finale de Coupe de France perdue et un mauvais parcours en Coupe d’Europe. Nul doute qu’Amandine Tissier et ses partenaires seront déterminées à rectifier le tir. Pour ce faire, le collectif de Laurent Bézeau a été grandement renforcée lors du mercato estival, et semble rentrer dans un nouveau cycle avec l’arrivée de sept nouvelles recrues. Pour leur première sortie, les Brestoises recevront le Paris 92, avec le retour d’une certaine Allison Pineau.

>> A LIRE AUSSI : La difficile saison de Brest

Nantes Atlantique Handball

Quoi de mieux que de recevoir l’ogre messin dès la première journée du championnat ? C’est en tout cas ce qu’attend Nantes ce mercredi. D’entrée, les Nantaises pourront se tester face à la meilleure équipe de LFH. Déterminé à faire encore progresser le club ligérien pour sa deuxième saison, Allan Heine a pu compter sur un mercato ambitieux de la part de ses dirigeants. Deux internationales danoises expérimentées (Lotte Grigel et Stine Bodholt-Nielsen), une gardienne polonaise talentueuse (Adrianna Placzek) et une joueuse élue meilleure espoir française en 2017 (Charlotte Kieffer). Quatre recrues XXL et un objectif commun : emmener le Nantes Handball vers les sommets.

Entente Sportive Bisontine

Après une cinquième place décrochée l’an passé synonyme de qualification en Coupe d’Europe, l’Entente Sportive Bisontine compte faire mieux cette saison. Les Bisontines ont misé sur la stabilité lors du mercato et pourront compter sur leurs joueuses cadres pour conserver leur place dans le Top 5 en LBE. A noter deux arrivées importantes pour le club, avec la danoise Line Uno Jensen qui débarque Viborg et la gardienne norvego-japonaise Sakura Hauge. Lors de cette première journée de LFH, l’ESBF se déplacera dans la salle de Chambray.


Photo à la Une : (@LFH)

Apportez-votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer