RugbyRugby : Elite 1

Élite 1 : Tout savoir sur la saison 2019-2020

La première journée du championnat de France d’Élite 1 se tiendra le 14 septembre prochain. D’ici là, retrouvez les principaux points liés à cette nouvelle saison, qui s’annonce une nouvelle fois palpitante.

Les poules

Poule 1 : Montpellier RC, AS Bayonne, FC Grenoble, AC Bobigny, Stade Français, RC Chilly Mazarin, AS Rouen, Lons Rugby 

Poule 2 : Stade Toulousain, Blagnac RF, ASM Romagnat, Stade Rennais, Lyon Lou, Lille Métropole RC Villeneuvois, Stade Bordelais, L’Ovalie Caennaise

Des poules équilibrées, avec des favoris de chaque côtés.

Les promus

Champion de France d’Élite 2 en 2019 après sa victoire en finale face au RC Chilly Mazarin (22-8), le Lyon Lou disputera cette saison le championnat de première division, aux côtés du RC Chilly Mazarin. Deux promus, qui auront comme objectif de se maintenir dans la ligue.

Le Lou, champion de France d’Élite 2.

Les favoris

Le Montpellier Rugby Club et le Stade Toulousain seront cette année encore les deux grands favoris pour le titre en fin de saison. Si les Toulousaines voudront prendre leur revanche, les Montpelliéraines viseront quant à elles un quatrième sacre consécutif. De leurs côtés, l’AC Bobigny, le Blagnac Rugby, l’AS Bayonne et le Stade Français se positionneront comme les principaux outsiders cette années.

Toulouse ou Montpellier pour le titre ?

Les transferts

Deux mouvements ont marqué cette intersaison. Les transferts des internationales françaises Jessy Trémoulière et Céline Ferrer. La première a fait le choix de retrouver son club formateur, l’ASM Romagnat, après un passage au Stade Rennais. La seconde a décidé de quitter l’AS Bayonne pour s’offrir un nouveau challenge du côté du Stade Toulousain. Des atouts de poids pour Romagnat et Toulouse.

Céline Ferrer.
Jessy Trémoulière.

Photo à la Une : (@TPN Rugby)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer