Judo

Madeleine Malonga sacrée championne du monde des -78 kg

Après Clarisse Agbegnenou (-63kg) et Marie-Eve Gahié (-70kg), Madeleine Malonga s’est à son tour parée d’or, en -78kg, ce vendredi à Tokyo. La Française remporte là sa première médaille mondiale, après sa couronne de championne d’Europe en 2018.

Elle n’a pas pu retenir ses larmes, ce trop plein d’émotion. « Je suis vraiment, très, très contente. J’ai tellement travaillé depuis des années pour, me dire que j’y suis arrivée… Je pense que je vais pleurer pendant quinze jours mais, tant pis, je suis fière de moi », confiait Madeleine Malonga à l’issue de son sacre. En prenant le meilleur sur la Japonaise Shori Hamada, championne du monde en titre, la Française s’est offert l’or d’un sublime ippon à 1’36 de la fin du combat. Une médaille qui permet de garnir encore un peu plus la collection de la délégation française lors de ces Mondiaux, qui porte désormais son total à cinq médailles. « C’est cool quand les copines rentrent, qu’elles ont gagné, que c’est un peu la folie. Ça fait du bien. Sans mettre la pression. On a une team de feu. C’est le travail qui compte, on n’a pas menti, on n’a pas triché. Pour les JO, on sera prête. »


Photo à la Une : (@FFJudo)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est le fondateur du média Le Sport au Féminin, directeur de la publication, de la rédaction et du développement. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier. Romain collabore également pour le Racing Club de Grasse, dont il est le responsable de la communication, et pour Monaco Tribune, où il est en charge des sports.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer