HandballHandball : Ligue Butagaz Énergie

Alexandra Lacrabère et le Fleury Loiret Handball ne manquent pas d’ambitions

À la veille de retrouver Nantes à l’occasion de la deuxième journée de la Ligue Butagaz Énergie, l’internationale française Alexandra Lacrabère fait le point sur le début de saison du Fleury Loiret Handball, tout en se projetant sur une saison qui s’annonce prometteuse.

Elle est l’une des taulières du collectif mis en place par Christophe Cassan. Alors qu’elle attaque sa deuxième saison au sein du Fleury Loiret Handball, Alexandra Lacrabère ne manque d’ambitions. Après les playoffs l’an dernier, l’internationale française entend bien porter son équipe encore plus haut cette saison. Après un succès inaugurale face à Bourg-de-Péage, Alexandra Lacrabère (36-30) s’est confiée pour la LFH. Extraits.

Le début de saison

« Dès l’entame d’une nouvelle saison, on a toujours hâte de bien commencer. A l’extérieur, les points sont difficiles à aller chercher, surtout à Bourg de Péage, qui nous avait fait vivre une soirée difficile la saison dernière. Même si il y a eu pas mal d’erreurs, c’est plutôt satisfaisant, et il va falloir prendre le temps de corriger les approximations que nous avons pu faire. Nous ne sommes pas encore à notre pic de forme, on ne peut pas l’être le 28 août. Le match s’est gagné en défense ce soir, même si nous avons pris des buts « bêtes » par manque de concentration. Maintenant, c’est une très bonne chose de revenir à la maison avec ces trois points. »

La lutte pour les Playoffs

« Si nous voulons atteindre les Playoffs, il faudra gagner autour de 12 rencontres sur la phase régulière. Il reste 11 victoires à aller chercher, même si l’année dernière nous étions à 10 au final. Mais nous avions eu un quart de finale compliqué, et si nous voulons viser plus haut, il faudra terminer la phase régulière à une meilleure position.« 

L’équipe

« Nous n’avons pas eu un gros chantier à faire cet été sur le plan offensif. Physiquement nous ne sommes pas encore parfaites, mais on peut se trouver les yeux fermés. Avec Bruna on se trouve très facilement. Quand tu sens le handball, tu n’as pas besoin d’avoir joué 10 ans ensemble. Le collectif commence à bien se connaitre. J’apporte mon expérience au groupe, les filles s’appuient pas mal sur moi dans les moments tendus, ça a été le cas ce soir. Je suis là pour rassurer les filles, les aider dans les moment difficiles. »


 Photo à la Une : (@Bertrand Delhomme)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer