Divers

Roxana Maracineanu : « On a envie de voir plus d’images de filles qui gagnent à la télé »

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, depuis un an au gouvernement, s’est exprimée sur le sport féminin et les pistes à approfondir pour le développer davantage dans le futur. Extraits.

« On est en train de réfléchir à comment mieux structurer le sport féminin en France. Si j’étais présente lundi dernier à la conférence de rentrée de la Ligue Féminine de Handball, c’est pour parler de cette LFH qui a pour projet d’être la première ligue féminine autonome. Pour parler des filles qui pratiquent le sport, tout simplement… Il y a un autre chantier que l’on va aborder : la maternité des sportives. Il s’agit de voir comment on peut faciliter la vie des athlètes en aidant à la reconnaissance de cette période au sein même des fédérations. Il faut également qu’on travaille sur la représentation des femmes dans les instances dirigeantes. Par la loi, on est quasiment à parité dans les instances fédérales. Mais il faut voir quels sont les moyens pour féminiser plus le métier d’entraîneur. Réfléchir, aussi, en termes d’attractivité pour faire en sorte qu’il y ait plus de femmes qui s’engagent à la tête d’associations comme bénévoles, présidentes. 

>> À LIRE AUSSI : Les quinze sportives les mieux payées au monde

Les voix que l’on entend sont souvent celles de sportifs, ça serait bien qu’il y ait plus de voix de sportives aussi ! On a un rôle à jouer de vitrine, d’exemple : c’est vrai que ce qui passe à la télé est amplifié sur les réseaux sociaux, etc. Donc, si effectivement on peut avancer ne serait-ce qu’à la même vitesse que ce qui se fait dans le monde de l’entreprise, ça serait déjà bien. On a envie de voir plus d’images de filles qui gagnent à la télé. »


Photo à la Une : (@DR)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee

Romain Boisaubert

Romain est l'un des fondateurs du site, directeur de la rédaction et de la publication. Bercé par les exploits sportifs depuis son enfance, Romain s'est naturellement tourné vers le journalisme. Passé par l'Espagne et par les rédactions du Figaro et de Nice-Matin, ce Niçois de vingt-quatre ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en imaginant officiellement "Le Sport au Féminin" le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer