Divers

Zoom sur les sportives qui ont marqué l’été

Après un été riche en émotions, Le Sport au Féminin vous propose un petit tour d’horizon des sportives qui ont marqué cet été 2019. Megan Rapinoe, Clarisse Agbegnenou, Sandrine Gruda, Pauline-Ferrand Prévot ou encore Ashleigh Barty, elles ont toutes marqué la période estival de leur empreinte.

Megan Rapinoe, la grande artisane du sacre des USA au Mondial

Sur le terrain ou en dehors, Megan Rapinoe a fait les choux gras de la presse tout au long de la Coupe du Monde. Elue meilleure joueuse de la compétition, l’ailière des Stars and Stripes a porté son équipe, confirmant son statut de superstar et d’une des meilleures joueuses du monde. A 34 ans, l’Américaine aux cheveux rose péroxydés a été l’une des grandes artisanes du sacre des USA lors du Mondial en France. Six buts inscrits et notamment deux doublés lors des phases finales, la Californienne a répondu présent lors des grands rendez-vous. Une fois de plus. Megan Rapinoe a également fait parler d’elle hors des terrains, avec des tacles assénés à la FIFA où à son président Donald Trump.

>> A LIRE AUSSI : Le tacle deux pieds décollés de Megan Rapinoe envers la FIFA

Clarisse Agbegnenou puissance quatre

Clarisse Agbegnenou est entrée un peu plus dans l’histoire du sport français cet été. A l’occasion des championnats du monde de Tokyo, la judokate est devenue la première française à décrocher quatre couronnes mondiales. Sur le tatami, la Française n’a pas d’égal, et elle l’a une nouvelle fois montré en finale de la catégorie des – 63 kg, avec un succès clinquant face à sa grande rivale, la Japonaise Miku Tashiro. Un titre historique pour la Rennaise, qui dépasse ses illustres aînées Lucie Décosse, Gévrise Emane et Brigitte Deydier. Mieux, elle égale le record de David Douillet, et n’est plus qu’à quelques longueurs de la légende Teddy Riner, sacré champion du monde à neuf reprises.

>> A LIRE AUSSI : Mondiaux : Clarisse Agbegnenou décroche un quatrième titre et entre dans l’histoire

Sandrine Gruda toujours au top

Vice-championne d’Europe avec les Bleues à l’EuroBasketWomen, la capitaine de l’équipe de France a assumé son statut tout au long de la compétition. Indispensable, Sandrine Gruda a même tapé son record de points sous le maillot tricolore, en inscrivant 33 points en quart de finale face à la Grande-Bretagne. Si les tricolores ont encore échoué en finale face à l’Espagne, elles ont décroché une quatrième médaille d’argent consécutive en Coupe d’Europe, preuve d’une grande régularité au top niveau. Et la Cannoise y est pour beaucoup.

>> A LIRE AUSSI : EuroBasketWomen : Quelles sont les Bleues qui ont convaincu ?

Pauline Ferrand-Prévot, retour gagnant

C’est l’une des belles histoires de l’été pour le sport féminin français. Après des années de galère et de blessures, Pauline Ferrand-Prévot a signé un retour fracassant. La Rémoise est montée en puissance tout l’été, avec des performances remarquée à Lenzerheide, puis un titre à Val Di Sole. Cerise sur le gâteau, la Française a décroché samedi le titre mondial lors des championnats du Monde de VTT cross-country à Mont Saint-Anne au Canada. Non, PFP n’est pas cuite. Et oui, elle est de nouveau impériale. Une excellente nouvelle pour le cyclisme français.

>> A LIRE AUSSI : Pauline Ferrand-Prévot sacrée championne du monde pour la deuxième fois

Ashleigh Barty, le destin d’une championne

2014. Ashleigh Barty, alors catégorisée comme l’une des plus grandes espoirs du tennis féminin mondial, surprend son monde en arrêtant le tennis pour le cricket. Une pression trop grande pour la jeune adolescente, annoncée comme la digne successeur de la légende Martina Hingis. Quelques années plus tard, l’Australienne fait son retour sur le circuit. La suite est un rêve éveillé avec une folle ascension au classement. Cet été, elle a atteint les sommets en décrochant son premier Grand-Chelem à Roland-Garros. Preuve de sa régularité, elle est la seule joueuse à avoir atteint la deuxième semaine des quatre Grand Chelem cette saison. Une vision de jeu géniale, une maîtrise parfaite de toutes les variantes du tennis et un mental d’acier, l’Australienne fait l’unanimité sur le circuit et régale le monde du tennis. En cas de non-victoire de Naomi Osaka à l’US Open, la native d’Ipswich récupérerait la place de numéro un mondial.

>> A LIRE AUSSI : Encore joueuse de cricket en 2015, Ashleigh Barty remporte Roland-Garros


Photo à la Une : (@FFJudo)


Apportez votre pierre à l’édifice en nous soutenant sur Tipeee !

Marvin Mathieu

Marvin est l'un des fondateurs du site, rédacteur en chef. Grand passionné de sport et de langue depuis son enfance, Marvin a réussi à concilier les deux durant son passage en Espagne, où il a découvert le métier de journaliste. Quadrilingue (Français, Anglais, Espagnol, Russe), ce Cagnois de vingt-trois ans a décidé de se lancer dans l'aventure du sport féminin, en créant officiellement "Le Sport au Féminin", le 25 février dernier.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer